Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

CAC 40: de lourdes pertes après le choc des élections
information fournie par Cercle Finance 10/06/2024 à 11:42

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris essuie de lourdes pertes lundi suite à la secousse provoquée hier par les résultats des élections européennes et l'annonce d'une prochaine dissolution de l'Assemblée nationale, qui déclenchent un fort mouvement vendeur sur le marché.

Vers 11h15, l'indice CAC 40 chute de quasiment 2% à 7,844,7 points, au plus bas depuis le mois de février.

Si son recul est un peu moins prononcé qu'à l'ouverture (-2,4%), sa baisse ramène à 4% sa progression depuis le début de l'année.

Les autres Bourses européennes parviennent à limiter leur repli. Francfort cède 0,8%, l'Euro STOXX 50 perd 1,2% et Londres recule de 0,4%.

Alors que le sujet principal de la semaine était censé être la réunion de la Réserve fédérale, prévue mercredi, le thème de la politique s'est brutalement invité sur les marchés ce matin.

La victoire du Rassemblement National, avec 31,4% des votes, à l'issue des élections européennes a notamment déclenché une tempête politique et financière qui dépasse largement les frontières de l'Hexagone.

En réaction, le président français Emmanuel Macron a décidé de dissoudre l'Assemblée nationale, une première depuis 1997, et des élections anticipées auront lieu les 30 juin et 7 juillet.

Ce choc vient ouvrir une période d'interrogation concernant l'évolution du panorama politique français.

'Dans une campagne extrêmement courte, tout laisse à croire que le RN sera le premier parti de la future Assemblée', pronostiquent les équipes d'Oddo BHF.

'En toute logique, le président devrait nommer le Premier ministre dans ce parti et se préparer à une 'cohabitation'', prédit la banque privée.

D'après IG France, cette phase d'incertitude politique offre aux investisseurs une fenêtre de tir pour prendre un peu leurs gains sur l'indice.

Dans cette phase de stress politique, les investisseurs et notamment les investisseurs étrangers peuvent choisir de 'désensibiliser' un peu leur exposition à l'indice français en attendant d'y voir plus clair', souligne Alexandre Baradez, responsable de l'analyse marchés chez IG France.

Le stratège rappelle que le CAC était jusqu'ici l'un des indices européens les plus chers avec un ratio cours-bénéfice (PER) proche de 16x, contre 9,2x pour le FTSE MIB italien ou 11,3, fois pour l'IBEX espagnol.

Le secteur bancaire accuse la plus forte baisse du jour, avec des pertes de plus de 7% pour Société Générale, 5% pour BNP Paribas et 4% pour Crédit Agricole dans l'anticipation d'un durcissement des conditions de marché.

Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans français se tend de huit points de base à 3,18% après les élections et celui de l'obligation allemande de trois points de base à 2,64%.

L'euro creuse fortement ses pertes face au dollar en retombant, autour de 1,0750, à un plus bas d'un mois contre le billet vert.

Les premières indications données par les 'futures' laissent présager une ouverture en repli modéré de Wall Street lundi.

1 commentaire

  • 10 juin 13:11

    la saison des soldes est lancée...C'est le temps des bonnes affaires


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.