Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« C'est le printemps économique au sein de la zone euro » (Fidelity)

Boursorama24/03/2015 à 10:45

L'OCDE a révidé en hausse ses prévisions de croissance 2015 pour la zone euro.

Dans sa lettre hebdomadaire intitulée « L'hebdo des marchés », David Ganozzi, gérant de Fidelity Patrimoine, fait le point sur l'actualité boursière et livre son analyse sur le discours de Janet Yellen du 18 mars dernier. Egalement évoqué : le relèvement des prévisions de croissance en zone euro de la part de l'OCDE.

« En retirant le terme « patient » de son dernier communiqué, la Fed a bien préparé les marchés à une remontée de ses taux d'intérêt courts. Pour autant, Janet Yellen, sa présidente, n'a marqué aucune impatience à changer de stratégie monétaire. Elle s'est juste libérée de tout engagement pour ne pas les relever, mais en restant flou sur le calendrier », affirme cette semaine David Ganozzi dans l'« Hebdo des marchés » de la société de gestion Fidelity.

La Fed n'a pas encore atteint ses objectifs

Si la Fed semble toujours repousser à demain un éventuel relèvement des taux directeurs, c'est parce qu'il serait trop tôt pour entrevoir une éventuelle surchauffe de l'économie américaine : « les prévisions de hausse des taux d'intérêt courts ont été revues à la baisse, reflet d'un début d'année moins robuste de l'économie américaine », souligne ains David Ganozzi.

Par ailleurs, la Fed ne doit pas agir trop rapidement si elle veut atteindre les cibles qu'elle s'est fixées, explique-t-il : « En agissant ainsi, Janet Yellen se recentre sur ses objectifs, à savoir le plein emploi et la stabilité des prix. Si le taux de chômage est revu à la baisse pour 2015, les indicateurs du marché du travail ne sont pas encore au niveau qui correspond au mandat de la Fed. De même, sous les effets d'un prix du pétrole en recul et d'un dollar cher, l'inflation devrait rester basse à court terme. Là encore, l'objectif de 2% d'inflation en 2015 sera difficile à atteindre ».

« La décision de remonter les taux est donc « data dependent ». Il conviendra de surveiller de très près les statistiques économiques américaines à venir pour connaître la prochaine hausse des taux qui sera, de toute évidence, graduelle. Le message de la Fed a été bien accueilli par la communauté financière : le dollar s'est replié, les marchés actions ont poursuivi leur hausse et les taux à 10 ans américains sont repassés un temps sous les 1,90% ».

Europe : révision en hausse des prévisions de croissance

Si l'Amérique a connu une embellie économique notable au cours de l'année dernière, ce pourrait désormais être au tour de l'Europe de suivre ce chemin : « c'est le printemps économique au sein de la zone euro », résume David Ganozzi. « En effet, l'OCDE a revu à la hausse ses prévisions de croissance à 1,4% en 2015 contre 1,1% précédemment. L'embellie semble donc se confirmer. La publication, cette semaine, d'une batterie d'indicateurs (IFO, PMI...) devra la valider ».

Cet optimisme sur les prévisions de croissance en zone euro pour l'année 2015 était également souligné lundi 23 mars en cours de journée par Mario Draghi dans une allocution devant le Parlement européen (lire article détaillé).

À noter toutefois que la semaine dernière, David Ganozzi restait prudent dans sa lettre hebdomadaire, affirmant notamment : « Les indices boursiers poursuivent une ascension trop frénétique pour être vraie ». Une chose est sûre : les cours de Bourse ont intégré beaucoup d'espoirs d'amélioration économique en zone euro depuis le début de l'année, et ceux-ci devront désormais se concrétiser pour que les cours se maintiennent à leurs niveaux actuels.

X. Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.9 0.00%
14597.89 -0.35%
16.27 -0.61%
1.177 -0.01%
43.44 -1.07%
27.68 -1.35%
1181.27 +0.27%
12.26 -0.73%
66.05 +6.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.