1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bureau rénové de Lepaon : Berger, patron de la CFDT, passe la deuxième couche
Le Parisien26/11/2014 à 13:19

Bureau rénové de Lepaon : Berger, patron de la CFDT, passe la deuxième couche

Les affres de la CGT «ne le regardent pas». Laurent Berger, numéro un de la CFDT, a quand même adressé ce mercredi matin sur Europe 1 une pique à son homologue cégétiste Thierry Lepaon, empêtré dans une nouvelle affaire de dépenses disproportionnées, cette fois au siège du syndicat, à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Le Canard Enchaîné révèle ce jour que le syndicat a déboursé 62 000 euros pour rénover le bureau de 50 m2 de son secrétaire général , un an après qu'il a succédé à Bernard Thibault. Rien que pour le remplacement du mobilier, 21 000 euros ont été facturé. L'hebdomadaire avait déjà révélé le mois dernier que la CGT avait dépensé 105 000 euros pour rénover l'appartement de fonction du même Thierry Lepaon, aux abords du bois de Vincennes, ce qui avait suscité une vague d'indignation.

«Je n'ai pas changé de bureau», a malicieusement commenté Laurent Berger, qui a succédé à Laurent Chèrèque à la tête de la CFDT il y a deux ans. «Je n'y suis pas beaucoup, je suis beaucoup sur le terrain avec les militants et les salariés». 

CGT et CFDT s'affrontent dans les urnes

Ce commentaire aigre-doux est lancé au moment où CFDT et CGT s'affrontent dans les urnes. Vendredi dernier, la CGT a été détrônée chez Orange par... la CFDT. Du jamais vu dans l'histoire de l'entreprise. La centrale a perdu sa première place, chutant de trois points à un peu moins de 20% contre plus de 30% il y a dix ans. C'est le troisième scrutin d'ampleur où la centrale a récemment perdu des plumes, après EDF (près de 4 points perdus) et la SNCF (-1,69%). En attendant un nouveau revers dans la fonction publique? 

Les yeux sont braqués sur le scrutin du 4 décembre, lors duquel 5 millions de fonctionnaires sont appelés à voter. La CGT est aujourd'hui en tête (25,4% des voix) avec plus de 6 points d'avance devant la CFDT. Ses bastions sont la fonction publique Territoriale (FPT) et l'Hospitalière (FPH), ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • abacchia
    26 novembre13:18

    Bof, c'est comme pour toutes les élections en France Ceux qui vote ne le font pas pour le meilleur, mais contre "l'autre" !

    Signaler un abus

  • fquiroga
    26 novembre12:54

    Juste pour la soupe (qui est bonne). Rien à cirer des travailleurs....

    Signaler un abus

  • koake
    26 novembre12:36

    Avec Le paon, ça fait cher la roue

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer