1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Budget rectificatif : l'État comble les brèches en urgence
Le Point12/11/2014 à 17:14

La France maîtrise-t-elle encore ses comptes publics ? Telle était un peu la question sous-jacente à la présentation mercredi du traditionnel projet de loi de finances rectificatif de fin d'année 2014. L'opposition soulignera volontiers que le second "collectif budgétaire" de l'année acte le dérapage du déficit public de 4,1 % du PIB fin 2013 à 4,4 % cette année, alors que la loi de finances initiale tablait sur une baisse à 3,6 % et le premier budget rectificatif à 3,8 %. L'écart est considérable, mais il est conforme à ce qui avait été dévoilé par Michel Sapin fin août.

Le creusement du déficit est essentiellement lié à l'évanouissement de la timide reprise esquissée fin 2013. Comme dévoilé dans la loi de programmation des finances publiques de 2014-2019, le gouvernement n'attend plus qu'une progression de l'activité de 0,4 % contre 1 % initialement, ce qui pèse sur les rentrées fiscales attendues. 6,1 milliards devraient donc manquer à l'appel par rapport à ce qui était pourtant encore prévu lors du précédent collectif budgétaire. Le trou est particulièrement important sur l'impôt sur le revenu : les plus-values sur les valeurs mobilières ne sont pas à la hauteur. Mais il concerne également la TVA.

Une augmentation des dépenses de seulement 1,4 %

Le gouvernement préfère donc souligner qu'il maîtrise les dépenses. En valeurs (y compris l'inflation), elles ne devraient finalement augmenter que de 1,4 % par rapport à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4841131
    12 novembre18:17

    http://www.planetoscope.com/comptes-publics/315-compteur-de-la-dette-publique-de-la-france.html ..... 126 M€ déjà ce jour pour 2014 soit 4640€ par seconde

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer