Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bruxelles saisit la Cour de justice de l'UE contre la Hongrie

Reuters07/12/2017 à 17:36
 (Actualisé, réaction hongroise, parlement européen) 
    BRUXELLES, 7 décembre (Reuters) - La Commission européenne a 
annoncé jeudi avoir formé un recours contre la Hongrie devant la 
Cour de justice de l'Union européenne au sujet de ses lois 
relatives au financement étranger d'universités et 
d'organisations non gouvernementales (ONG). 
    La Commission ajoute avoir aussi renvoyé la Hongrie, ainsi 
que la Pologne et la République tchèque, devant la justice 
européenne en raison du refus de ces pays d'accueillir des 
demandeurs d'asile dans le cadre du système de quotas adopté par 
l'Union européenne. 
    La Hongrie a adopté en avril une loi sur l'enseignement 
supérieur qui encadre davantage le fonctionnement des 
universités non européennes. Ce texte vise en particulier celle 
du milliardaire américain d'origine hongroise George Soros, très 
critique envers le pouvoir en place à Budapest. 
    "Bruxelles, sous l'influence de l'empire Soros, ouvre le feu 
sur la Hongrie. Les procédures juridiques sont maintenant 
ouvertement utilisées comme instruments de pression et de 
chantage politique", a réagi le Fidesz, parti du Premier 
ministre hongrois Viktor Orban. 
    Le Parlement hongrois a aussi voté en juin une loi qui 
contraint les ONG d'une certaine taille recevant des capitaux 
étrangers à fournir des précisions sur leur financement et à 
mentionner dans toutes leurs publications qu'elles sont 
financées par l'étranger. 
    La Commission européenne, qui avait engagé des procédures 
d'infraction contre la Hongrie l'été dernier, indique dans un 
communiqué que Budapest "n'a pas répondu à ses préoccupations" 
en n'apportant pas les modifications requises pour mettre ses 
lois en conformité avec la législation européenne. 
    Elle rappelle que la libre circulation des capitaux 
constitue "l'une des quatre libertés fondamentales du marché 
unique européen" et considère que la loi hongroise crée "une 
discrimination indirecte à l'égard des dons aux organisations de 
la société civile provenant de l'étranger et restreignent 
ceux-ci de manière disproportionnée". 
    Ces procédures, qui pourraient durer des mois, voire des 
années, sont susceptibles de déboucher sur des sanctions 
financières contre Budapest. 
    Pour sa part, le Parlement européen a entamé jeudi l'examen 
en commission de la situation de l'état de droit en Hongrie, ce 
qui pourrait mener à l'ouverture d'une procédure et à des 
sanctions au titre de l'article 7 du traité de Lisbonne, au pire 
la suspension de ses droits de vote. 
    Avant même ce débat, le porte-parole d'Orban, Zoltan Kovacs, 
a parlé d'une "chasse aux sorcières" digne du Moyen-Âge et d'un 
procès bidon rappelant l'époque communiste. 
 
 (Gabriela Baczynska, Lily Cusack, Philip Blenkinsop et Gergely 
Szakacs; Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.88 -1.84%
7.96 -0.50%
36.005 -0.73%
115 +0.36%
52.6 -0.53%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.