1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit-Une ministre allemande déçue par le "plan B" de May
Reuters22/01/2019 à 08:28

    BERLIN, 22 janvier (Reuters) - La ministre allemande de la
Justice, Katarina Barley, s'est déclarée déçue, mardi, par les
nouvelles propositions de Theresa May pour sortir de l'impasse
sur le Brexit. 
    Tenue de présenter un "plan B" après le rejet massif par la
Chambre des communes, le 15 janvier, de son projet d'accord de
divorce avec l'Union européenne, la Première ministre
britannique s'est bornée lundi à déclarer aux parlementaires
qu'elle chercherait à arracher de nouvelles concessions aux
Européens tout en se montrant davantage à l'écoute des élus.
 
    "Oui, je suis déçue. Ce n'est pas le moyen d'avancer", a
réagi Katarina Barley sur les ondes de Deutschlandfunk.
    La ministre sociale-démocrate, qui possède la double
nationalité allemande et britannique, a déclaré que le projet
d'accord de divorce rejeté par les Communes ne serait pas
renégocié par l'Union européenne. 
    Elle a ajouté qu'un second référendum sur le Brexit pourrait
"apaiser la situation".
    Le gouvernement allemand a dit lundi soir que Berlin
continuait de plaider pour un Brexit ordonné et qu'il attendait
de Londres des initiatives bénéficiant du soutien d'une majorité
d'élus.
    Les députés britanniques doivent se réunir de nouveau le 29
janvier pour débattre et voter sur de nouvelles propositions. 
    L'opposition travailliste a déposé lundi soir un amendement
qui contraindrait le gouvernement à accorder un délai aux
parlementaires pour examiner une série d'options visant à
empêcher une sortie sans accord, hypothèse que Theresa May
refuse d'exclure. 
    Le Brexit reste pour l'heure programmé dans moins de dix
semaines, le 29 mars à 23H00 GMT.  

 (Thomas Seythal
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

29.88 +16.72%
50.27 -3.70%
13.936 +0.36%
36.28 +3.07%
CGG
1.0085 +20.63%

Les Risques en Bourse

Fermer