1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit: Pas de nouveau report si l'accord n'est pas ratifié d'ici au 12 avril - Juncker
Reuters03/04/2019 à 15:24

 (Actualisé avec citations)
    BRUXELLES, 3 avril (Reuters) - L'Union européenne
n'accordera pas de délai supplémentaire pour la date du Brexit
si le Parlement britannique ne ratifie pas d'ici le 12 avril
prochain l'Accord de retrait entre le Royaume-Uni et l'Union
européenne, a prévenu mercredi le président de la Commission
européenne, Jean-Claude Juncker. 
    "Le 12 avril est l'ultime date limite pour une ratification
de l'Accord de retrait par la Chambre des communes", a-t-il
déclaré devant le Parlement européenne. "Si cela n'a pas encore
été fait d'ici là, aucune nouvelle extension courte ne sera
possible."
    "Un 'no deal' à minuit le 12 avril est désormais un scénario
très probable. Ce n'est pas l'issue que je souhaite. Mais c'est
une issue à laquelle j'ai fait en sorte que l'UE soit prête."
    Si les Européens refusent de rouvrir l'Accord de retrait
âprement négocié avec Londres et entériné fin novembre par les
Vingt-Sept, Juncker a souligné qu'ils étaient disposés en
revanche à améliorer la Déclaration politique, un texte d'une
trentaine de pages qui accompagne le "Withdrawal Agreement" et
fixe le cadre de la négociation à venir sur la future relation
commerciale entre le Royaume-Uni et l'UE.
    A l'inverse, a-t-il aussi réaffirmé, si le Royaume-Uni sort
de l'UE sans accord, il ne bénéficiera pas d'une période de
transition censée atténuer les effets du divorce et éviter un
"saut dans le vide" en maintenant pendant un certain laps de
temps les dispositions et règles européens, le temps de négocier
l'accord sur les relations futures.
    "Le Royaume-Uni sera touché davantage que l'UE parce qu'il
n'y a pas de 'no deal géré' ou de 'no deal négocié' et qu'il n'y
a pas de transition en cas de no deal", a-t-il dit.
    
    Pour retrouver la couverture EN DIRECT des événements de la
journée:  
    LE POINT sur les négociations du Brexit  
    LA CHRONOLOGIE des négociations du Brexit  

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Pour retrouver la couverture EN DIRECT des événements de la
journée:     
LE POINT sur les négociations du Brexit     
LA CHRONOLOGIE des négociations du Brexit     
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Gabriela Baczynska et Jan Strupczewski
Henri-Pierre André pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer