1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit-Dublin réclame du réalisme sur la question des frontières
Reuters28/08/2017 à 13:19

    DUBLIN, 28 août (Reuters) - Le ministre irlandais des 
Affaires étrangères, Simon Coveney, exhorte le gouvernement 
britannique à faire preuve de réalisme sur la question de la 
frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord, 
avant la nouvelle phase de discussions entre Londres et l'Union 
européenne sur les modalités du Brexit.  
    "Nous voulons du réalisme. Il est suggéré dans les documents 
du gouvernement britannique au sujet de l'Irlande l'idée que les 
questions relatives à la frontière irlandaise ne peuvent 
vraiment être résolues que dans le cadre d'un accord de libre 
échange et je pense que nous pouvons faire beaucoup en amont", a 
dit Simon Coveney à la télévision irlandaise.  
    Les négociateurs européens et britanniques se retrouvent ce 
lundi à partir de 15h00 GMT pour tenter de faire avancer cette 
semaine les discussions sur les modalités du départ du 
Royaume-Uni de l'Union européenne.   
    Les deux parties divergent toujours sur la manière d'aborder 
les négociations, notamment sur le rétablissement d'une 
frontière physique entre la République d'Irlande, membre de 
l'UE, et l'Irlande du Nord, qui fait partie du Royaume-Uni.  
    Dans un document publié le 16 août, le gouvernement 
britannique prône une délimitation "sans infrastructure 
frontalière physique ni poste-frontière" en arguant que ses 
propositions en matière d'accords douaniers permettraient une 
libre circulation des marchandises. 
    Le gouvernement irlandais attend désormais que le 
Royaume-Uni précise comment il compte mettre en place ces 
propositions. 
    "Beaucoup au sein de l'Union européenne, même s'ils 
acceptaient les conditions du Royaume-Uni, ne voient pas comment 
cette approche peut permettre d'atteindre ces objectifs", a 
estimé Simon Coveney.  
 
 (Padraic Halpin, Arthur Connan pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer