1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit: Barnier suggère de prolonger la transition jusqu'à fin 2022 - The Guardian
Reuters18/11/2018 à 21:00

    BANGALORE, 18 novembre (Reuters) - Michel Barnier, qui
dirige l'équipe des négociateurs européens sur la sortie du
Royaume-Uni de l'Union européenne, a soulevé la possibilité de
prolonger jusqu'à fin 2022 la période de transition post-Brexit,
rapporte dimanche soir le quotidien The Guardian.
    Cette période de transition, censée amortir les effets du
divorce, doit pour l'heure courir de la sortie officielle du
Royaume-Uni, fixée au 29 mars prochain à 23h00 GMT, jusqu'à la
fin de l'année 2020 (elle pourra être reconduite une fois, pour
une durée qui reste à fixer).
    Durant toute cette période, l'intégralité des règles et
engagements européens, notamment financiers, continuera de
s'appliquer au Royaume-Uni, qui n'aura en revanche plus son mot
à dire dans les processus de décision.
    Selon le Guardian, Barnier a évoqué sa possible extension
jusqu'à fin 2022 lors d'une réunion extraordinaire avec les
ambassadeurs des Vingt-Sept. L'idée, poursuit le quotidien
britannique, serait de donner deux années supplémentaires à
Londres et Bruxelles pour négocier le cadre de leurs futures
relations commerciales.
    Mais elle reviendrait à prolonger encore l'application des
règles européennes et de la contribution financière britannique:
fin 2022, il se sera écoulé six ans et demi depuis le référendum
de juin 2016 par lequel les Britanniques se sont prononcés à 52%
en faveur du Brexit.
    Theresa May, qui a difficilement fait accepter la semaine
passée par le gouvernement britannique un accord technique sur
le Brexit trouvé avec les négociateurs européens, a annoncé
dimanche qu'elle se rendrait dans les prochains jours à
Bruxelles pour y rencontrer Jean-Claude Juncker, le président de
la Commission européenne.  
    Un sommet extraordinaire réunira dimanche prochain à
Bruxelles les dirigeants européens.

 (Bureau de Bangalore
Henri-Pierre André pour le service français)
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    19 novembre06:32

    Mais pourquoi pas jusqu'en 2100 ???On aurait le temps de trouver un accord satisfaisant pour les parties M Barnier

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer