Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Bpifrance et BNP PARIBAS entrent au capital de Wyz Group lors d'une levée de fonds
information fournie par AOF05/07/2021 à 11:47

(AOF) - WYZ Group dirigé par son fondateur Pierre Guirard, accueille à son capital Bpifrance, via le Fonds Avenir Automobile 2, et BNP Paribas Développement dans le cadre d’une opération de réorganisation actionnariale et de financement de sa croissance. Generis Capital Partners, déjà présent, s’associe à cette opération d’un montant total de 21 millions d’euros.

WYZ Group conçoit et développe des solutions de plateformes digitales, principalement à destination des grands comptes du secteur automobile (constructeurs, réseaux d'après-vente et flottes d'entreprise), pour gérer et optimiser leur approvisionnement en pneumatiques.

WYZ Group, qui compte une cinquantaine de salariés, enregistre une croissance très forte de son activité depuis une dizaine d'années avec un chiffre d'affaires en hausse de 32% par an en moyenne depuis 2012. En 2020, WYZ Group a réalisé un chiffre d'affaires proche de 60 millions d'euros.

Cet investissement a pour objectif de financer la croissance d'un acteur de la digitalisation de la chaine d'approvisionnement en pneumatiques en France et en Europe, tant sur le plan organique qu'au travers de croissances externes. WYZ Group pourra s'appuyer sur les réseaux de BNP Paribas Développement et de Bpifrance, ce dernier disposant également d'une connaissance fine de l'écosystème automobile au travers de l'équipe en charge du Fonds Avenir Automobile 2, qui réalise l'investissement.

Bpifrance et BNP Paribas Développement, nouveaux actionnaires, rejoignent ainsi Holnest, holding familiale de Jean-Michel Aulas, actionnaire historique de WYZ Group depuis 2010 ainsi que Generis Capital Partners, actionnaire depuis 2015, qui renforce sa position au sein du groupe et renouvelle sa confiance à Pierre Guirard et à son management.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Réductions d’effectifs en cascade

Aux Etats-Unis et en Europe, les banques d'investissement avaient mis en pause leurs plans de réduction d'effectifs. Toutefois, face à un envol du coût des impayés, ces établissements vont devoir réduire leurs effectifs. Même si, sur l’année 2020, certains analystes estiment que les revenus des douze grandes banques d'investissement mondiales devraient bondir de 25% à plus de 188 milliards de dollars. S & P Global Ratings considère que 2021 pourrait s'avérer encore plus dure que 2009.

Les banques européennes sont les plus actives en matière de réduction d'effectifs. Au troisième trimestre, les effectifs de « front office » ont diminué de 5% en Europe. Les métiers actions ont été les plus touchés.

Commerzbank, qui a affiché des pertes de 162 millions d'euros entre janvier et septembre suite à des provisions pour faire face à la crise et à des charges de restructuration, pourrait supprimer environ 10.000 postes. C'est presque autant que sa rivale, Deutsche Bank, qui va ramener ses effectifs de 87.000 à 74.000 emplois d'ici à 2022.

Valeurs associées

Euronext Paris +2.74%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.