Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bouygues relève son objectif de ventes à cause des télécoms

Reuters14/11/2012 à 21:59

BOUYGUES RELÈVE SON OBJECTIF DE VENTES À CAUSE DES TÉLÉCOMS

par Gilles Guillaume et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Bouygues a revu à la hausse mercredi son objectif de chiffre d'affaires annuel grâce à son activité de BTP, après un troisième trimestre marqué par une chute de 29% de son résultat net, imputable pour l'essentiel à sa branche télécom.

Le groupe diversifié, présent dans la construction, les routes, la téléphonie et les médias, vise désormais des ventes de 33,2 milliards d'euros en 2012, alors qu'il tablait jusqu'ici sur 32,8 milliards.

Le carnet de commandes s'établit à 26,9 milliards d'euros, en progression de 10% par rapport à fin septembre 2011.

Au cours d'une téléconférence de presse, le directeur financier Philippe Marien a précisé que l'année 2013 offrait peu de visibilité sur les prises de commandes, mais qu'à ce stade la dégradation du climat économique n'avait pas d'impact sur son activité construction, à l'exception de l'immobilier résidentiel en France.

"En ce qui concerne le BTP, les infrastructures et la route, nous ne pouvons pas dire que nous voyons aujourd'hui des signes précis et factuels de détérioration de la situation", a-t-il dit.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du groupe ressort en hausse de 4% à 24,6 milliards d'euros tandis que son résultat opérationnel courant à chuté de 29% à 954 millions à cause surtout de l'activité télécoms.

DÉGRADATION CONFIRMÉE CHEZ BOUYGUES TELECOM

La dégradation de la rentabilité de l'opérateur s'est accélérée au troisième trimestre sous l'effet de la guerre des prix qui fait rage sur le marché du mobile.

Le résultat opérationnel courant de Bouygues Telecom accuse ainsi une baisse de 60% sur les neuf premiers mois de l'année contre un recul de 55% sur le premier semestre tandis que le résultat net a dégringolé de 78% (contre 57%).

L'opérateur a cependant confirmé son objectif d'atteindre un Ebitda de 900 millions d'euros sur l'exercice 2012 tandis que sa prévision de chiffre d'affaires a été revue en très légère hausse à 5,2 milliards contre 5,18 milliards précédemment.

Bouygues Telecom a indiqué avoir regagné au troisième trimestre 124.000 clients sous contrats dans le mobile, en excluant l'intégration de Darty Telecom, un chiffre à comparer aux gains respectifs de 40.000 et 320.000 abonnés revendiqués par SFR et France Télécom.

"Le parc des abonnements est stabilisé et le positionnement stratégique de B&You et de la BBox a été renforcé grâce aux nouvelles offres", a déclaré le directeur financier de la maison-mère Bouygues Philippe Marien lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Bouygues s'est montré particulièrement agressif sur sa politique de prix ces derniers mois en revisitant les tarifs de sa gamme low-cost B&You qui propose une offre illimitée voix et SMS à partir de 9,99 euros par mois.

L'opérateur a également investi le créneau délaissé des cartes prépayées en lançant une offre sans limite de validité dans le temps à des prix particulièrement compétitifs.

TF1 a fait état de son côté dès mardi d'une baisse de ses recettes publicitaires au troisième trimestre et renforcé son plan d'économies.

Au 30 septembre, la dette nette de Bouygues ressortait en forte hausse de 53% sur un an à 5,8 milliards d'euros. Le groupe a précisé que ce chiffre incluait l'impact de deux événements exceptionnels, 1,25 milliard d'euros correspondant au dernier grand rachat d'actions lancé par le groupe et 943 millions d'euros au titre de l'acquisition de fréquences de téléphonie mobile de quatrième génération.

Avant cette publication, l'action du groupe a clôturé en baisse de 0,59% à 17,80 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 5,6 milliards. Depuis le début de l'année, le titre a perdu environ un quart de sa valeur, comme en 2011.

Edité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.