Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bouygues accélère la refonte de Bouygues Telecom

Reuters15/05/2014 à 23:59

DE NOUVEAUX OBJECTIFS D'ÉCONOMIE POUR BOUYGUES TELECOM

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Bouygues a annoncé jeudi de nouvelles économies chez Bouygues Telecom, qui a contribué à creuser sa perte opérationnelle courante au premier trimestre, et affirmé que l'opérateur, isolé après le mariage entre SFR et Numericable, pouvait rester indépendant.

Le directeur financier du groupe s'est toutefois gardé de démentir une information des Echos selon laquelle Orange étudierait un rachat du troisième opérateur mobile français, ou du moins un partage de leurs infrastructures de réseaux.

"Bouygues Telecom a une route qui lui permet d'avoir une stratégie indépendante", a déclaré Philippe Marien lors d'une conférence téléphonique. "Après, tous les scénarios sont sur la table. Tous les opérateurs télécoms (...) réfléchissent à toutes les hypothèses et toutes les opportunités".

De son côté, le syndicat CFE-CGC estime dans une lettre au Premier ministre Manuel Valls diffusée jeudi qu'un rapprochement de Bouygues et Orange permettrait de sauver des emplois chez Bouygues Telecom et apporterait des synergies industrielles.

"On demande à l'Etat de prendre ses responsabilités en regardant si l'opération peut se faire", a dit à Reuters Sébastien Crozier, représentant CFE-CGC d'Orange, tout en précisant ne pas être au courant d'éventuelles discussions.

"Il faut redonner à la France un opérateur stable, de dimension internationale avec un actionnaire de référence qui ne cherche pas seulement à faire remonter des dividendes", a-t-il ajouté. "Bouygues pourrait être cet actionnaire".

Bouygues a fixé à sa filiale télécoms un nouvel objectif de 300 millions d'euros d'économies de coûts par an à partir de 2016, tout en prévenant que cette "refondation" aurait des conséquences sociales, sans confirmer l'évaluation de 1.500 à 2.000 suppressions d'emplois avancée de source syndicale.

Le groupe a également réaffirmé son objectif de dégager chez Bouygues Telecom un excédent brut d'exploitation (Ebitda) légèrement positif après soustraction de ses investissements nécessaires pour se renforcer dans le très haut débit fixe et mobile face à une concurrence particulièrement féroce.

OPTIMISME POUR LA CONSTRUCTION ET TF1

Avec Colas, le pôle de construction de routes victime de sa saisonnalité, Bouygues Telecom a contribué à creuser la perte opérationnelle courante de Bouygues à 96 millions d'euros au premier trimestre, contre une perte de 77 millions un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires de l'opérateur a baissé de 5% sur le trimestre, tandis que celui d'Iliad, maison-mère de Free, a bondi de 10,8% dans le même temps.

Le groupe Bouygues a toutefois amélioré son chiffre d'affaires de 3% à 6,841 milliards d'euros au premier trimestre, confirmant viser pour 2014 un total proche de celui de 2013.

Il s'est en outre montré confiant dans ses performances opérationnelles en 2014 dans la construction et chez TF1 qui devrait notamment bénéficier de la Coupe du monde de football au Brésil.

Bouygues a également renoué avec un bénéfice net part du groupe à hauteur de 285 millions, après une perte de 42 millions un ans plutôt, grâce à l'encaissement de règlements de litiges chez Bouygues Telecom et à la plus-value nette de la cession de la part de Colas dans Cofiroute.

Interrogé sur l'avenir de la part de Bouygues dans Alstom, dont il détient 29,3% du capital et qui fait l'objet d'une offre de l'américain General Electric, Philippe Marien a déclaré que Bouygues "resterait actionnaires à hauteur de sa participation dans cet Alstom reconfiguré et recentré autour du transport ? si c?est cette offre-là".

L'allemand Siemens a quant à lui exprimé des marques d'intérêt pour les activités d'Alstom dans l'énergie.

L'action Bouygues a clôturé en baisse de 3,66% à 31,675 euros avant la publication de ces résultats, donnant une capitalisation de 22,41 milliards et portant sa hausse depuis le début de l'année à 15,5%.

(Avec Gwénaëlle Barzic, Natalie Huet et Gilles Guillaume, édité par Pascale Denis)

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.7 -3.29%
0.572 +2.14%
5634.68 -0.05%
0.015 -98.64%
0.934 -0.48%
158.7 -0.44%
0.448 0.00%
7.168 +1.44%
0.78 -2.50%
26 -5.80%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.