1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourses : Une petite hausse quotidienne, un effondrement trimestriel
AOF31/03/2020 à 17:55

(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en hausse prudente après un indicateur chinois jugé encourageant. Les bourses achèvent, enfin, un mois de mars cauchemardesque et un trimestre calamiteux. Incertain l'essentiel de la séance, le CAC 40 a finalement gagné 0,4% à 4 396 points, accusant ainsi un repli mensuel de 17,6% et trimestriel de plus de 26,4%. A l'échelle européenne, l'addition est tout aussi lourde. Si l'Euro Stoxx 50 a grappillé ce mardi 0,3%, l'indice pan-européen a fondu de 17,1% un mois et de 26,1% depuis le 1er janvier.

L'onde de choc financière créée par la pandémie a également frappé Wall Street où le Dow Jones s'apprête à solder le trimestre sur une chute de 23%.

La Bourse de Paris avait pourtant bien débuté la journée après l'annonce d'un spectaculaire rebond de l'activité manufacturière en Chine en mars après un mois de février blanc.

L'indice PMI manufacturier officiel chinois est ainsi ressorti à 52 pour mars après 35,7 en février et un consensus de 45. Pour autant, les investisseurs se sont rapidement souvenus qu'une hirondelle ne faisait pas le printemps et les indices ont progressivement réduit leurs gains, certains dont le CAC 40, passant dans le rouge.

En l'absence d'annonces majeures en provenance des banques centrales ou des pays les plus riches, les opérateurs ont prêté attention à la publication d'indicateurs économiques américains guère surprenants.

En mars, l'indice de confiance du consommateur américain a chuté en mois de 132,6 à 120, soit son plus bas niveau depuis près de trois ans. Sans illusion, l'organisme patronal Conference Board redoute une nouvelle dégradation de la confiance le mois prochain alors que le coronavirus paralyse l'essentiel de l'économie américaine.

Dans cet environnement particulièrement morose, la seule bonne nouvelle pourrait être le rebond du pétrole en partie lié aux efforts déployés par Donald Trump pour mettre un terme à la guerre de l'or noir que se livrent l'Arabie saoudite et la Russie. Vers 17h30, le baril de WTI américain gagnait 2,8% à 20,66 dollars après être tombé hier à son plus bas niveau depuis février 2002.

A Paris, Safran, directement impacté par la crise sanitaire, a chuté de 5,6%, portant à plus de 41% son repli depuis le 1er janvier.

Du côté des hausses, Publicis a bondi de près de 12% dans le sillage de la flambée de plus de 24% de son concurrent américain Clear Channel Outdoor. Ce dernier a cédé 50,91% de Clear Media, le plus grand opérateur d'abribus publicitaires en République Populaire de Chine avec une prime de près de 87%.

Vivendi a grimpé, lui, de 7,4% grâce à la finalisation de la cession de 10 % du capital d'Universal Music Group (UMG) à un consortium mené par le groupe technologique chinois, Tencent.

1 commentaire

  • rip100
    31 mars17:59

    le monde des affaires continue, c'est encourageant.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer