Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : une longue file d'attente des introductions

Le Revenu10/04/2013 à 16:41
(lerevenu.com) - En dépit d'un marché boursier mal orienté, le grand conglomérat brésilien Votorantim prépare l'introduction en Bourse de sa filiale Votorantim Cimentos. Le cimentier prévoit de lever en Bourse environ 1 milliard de dollars, grâce à une double cotation à New York et Sao Paulo, selon les informations du Financial Times. Cette annonce intervient après celle de deux autres projets d'introduction en Bourse brésilienne, celle de l'activité de fidélisation de la compagnie aérienne Gol, en situation financière délicate, une levée de capital de 680,4 millions de dollars. De son côté, le groupe bancaire Banco do Brasil a lui aussi fait état de son projet d'introduire en Bourse, les actions de sa filiale d'assurance (BB Seguridade Paricipaçoes), pour un montant estimé à l'équivalent de 6 milliards de dollars. 

Cédric Chaboud, gérant de la sicav Skylar, à la société de gestion indépendante SPGP, se dit convaincu que la réouverture du calendrier des introductions en Bourse, en 2012, « est un mouvement qui va s'amplifier sur plusieurs années». Depuis le début d'année, le gérant a dénombré au Japon une trentaine d'introductions, certes, de capitalisations moyennes comprises entre 50 et 100 millions d'euros chacune. Mais, à la Bourse de Londres, une dizaine d'entreprises ont fait inscrire leurs titres à la cote, depuis le début janvier, en particulier Countrywide, le plus grand réseau d'agences immobilières du Royaume Uni, et l'assureur Esure Group. 

En Allemagne, le fabricant de câbles HellermanTyton s'est lui aussi introduit en Bourse : «Certains de ces titres nouvellement cotés ont pu afficher des performances de 10 à 15% de hausse, dans les premières semaines de leur cotation», fait valoir Cédric Chaboud dont la sicav est spécialement conçue pour participer aux introductions en Bourse, dans le monde entier. En Europe, le gérant prévoit ainsi plusieurs vagues de privatisations, comme en Pologne, qui a introduit récemment sa troisième plus grande banque (Bank Zachodni WBK), ou en Russie, qui a privatisé son opérateur de téléphonie mobile MegaFon et la Bourse de Moscou elle-même (Moscow Exchange). Dans les années à venir, Cédric Chabout s'attend à des privatisations en Italie, en Espagne et en Grèce. 

En Europe, une autre source d'introductions viendra, selon le gérant, d'opérations de démembrement et cotations de filiales de grands groupes bancaires ou télécom, à l'exemple de Santander Mexico et Telefonica Deutschland, deux placements de titres réussis. Dans le même secteur des télécom, France Telecom a déjà mis en compétition des banques en vue de l'introduction de Everything Everywhere (EE), sa coentreprise de téléphonie mobile, au Royaume Uni,  dont le capital est partagé avec Deutsche Telekom, depuis la fusion outre-Manche, en 2010, d'Orange et T-Mobile. Néanmoins, l'opération, valorisée 10 milliards d'euros par certains analystes cités par la presse britannique, intéresse aussi des fonds de capital-investissement, comme Apax et KKR. Dans les deux cas de figure, introduction en Bourse ou revente partielle à des fonds, France Telecom souhaite demeurer l'actionnaire majoritaire. 

En Europe, dans la liste qu'il a dressée des prochaines introductions en Bourse, Cédric Chaboud n'en a mentionné qu'une seule en France, celle de la Fnac. Le groupe PPR souhaite s'en désengager, en juin prochain, sous forme d'échange de titres remis à ses actionnaires. Au Danemark, les titres d'ISS (nettoyage industriel) devrait être proposés à la vente, au premier semestre. En Espagne, les titres de la société d'ingénierie et de construction Talgo pourraient être inscrits à la cote de Madrid, au second semestre. Aux Pays-Bas, la mise sur le marché des actions Ceva Logistics est aussi prévue pour le premier semestre, de même qu'en Suisse, celles de l'armateur Mediterranean Shipping Company. 


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.