1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bourse : les robots traders ont-ils une âme ?

Le Point29/04/2015 à 15:29

Un documentaire qui nous plonge dans l'univers robotisé du trading à haute fréquence, nouveau maître des bourses mondiales.

Allez-y, clignez une fois des yeux. Le temps de les fermer, puis de les rouvrir - vous en conviendrez, ce fut bien plus rapide que de lire cette phrase -, un seul superordinateur a pu passer 7 000 ordres différents sur les marchés financiers : en clair, acheter des actions Renault, céder des titres Procter & Gamble, brader des emprunts d'État grecs, récupérer des CDS sur des obligations de GDF Suez, puis encore compléter la shopping list avec 6 996 autres opérations. Il faut dire que, dans l'univers du trading à haute fréquence, l'unité de temps la plus commune est la microseconde. Soit littéralement 0,000001 seconde. Un tiers des transactions sur les marchés européensPour leur documentaire diffusé ce mercredi soir sur Canal+ et intitulé "Les Nouveaux Loups de Wall Street", Ivan Macaux et Ali Baddou ont enquêté durant neuf mois sur ces robots traders. Sur ces automates qui se cachent derrière un tiers des transactions sur les marchés européens, et même derrière deux tiers des ordres à la Bourse de New York. Sur ces machines qui prennent leurs décisions d'achat ou de vente sans aucune intervention humaine. De quoi faire reposer les marchés sur un baril de poudre en les rendant vulnérables au bon vouloir d'algorithmes. Comme lors du flash crash du 6 mai 2010, quand les machines se sont emballées les unes après les autres, faisant plonger l'indice Dow Jones de la Bourse de New York de 9 % en quelques minutes et obligeant les...

Lire la suite sur Le Point.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • stricot
    29 avril17:29

    Ce reportage ressemblera a du M6 Capital ou Zone Interdite, j'en ai peur. Avec moult musique stressante et floutage ou brouillage de voix pour rendre le tout le plus dodgy possible. Bah.

    Signaler un abus

  • stricot
    29 avril17:24

    1. les algorithmes sont crees par des humains, les traders humains n'investissent pas non plus, ils speculent, arbitrent, et en cela permettent une bonne liquidite du marche. 2. les machines accentuent les trends, mais sur le MT n'influent pas sur la valeur intrinseque d'une action. Donc si les algo poussent un cours d'action vers le bas, ca cree une opportunite d'achat a bon prix pour un investisseur eclaire. Faut juste etre plus intelligent qu'un robot qui passe des ordres par milliers...

    Signaler un abus

  • fquiroga
    29 avril16:00

    Les robots n'investissent pas, ils arnaquent..... et l'AMF dormait.....

    Signaler un abus

  • M4314275
    29 avril15:50

    Paul Dukas avait raison et Walt Disney a bien représenté son oeuvre.

    Signaler un abus

  • loco93
    29 avril15:39

    La bourse est une place d'investissement et non un casino.. Et quelle est la position de l'AMF sur ce sujet d'abord? Parce que ces robots provoquent surement plus de désagrément que le petit actionnaire qui aurait un comportement 'répréhensible' sur les forums...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer