Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : le retour des introductions, c'est maintenant !

Le Revenu19/03/2013 à 12:55

DR

(lerevenu.com) - Les investisseurs institutionnels de tout pays aiment le luxe italien, même quand il s'agit d'entreprises de taille modeste. Encore faut-il qu'elles affichent une forte croissance. C'est le cas de Moleskine, dont le processus d'introduction en Bourse a été officiellement lancé, le 17 mars. L'exemple a frappé les esprits : depuis la mise sur le marché, en 2012, de Brunello Cucinelli, les titres du spécialiste italien du cashmere ont vu leur cours de Bourse doubler.

Le fabricant de ces petits carnets Moleskine inspirés de ceux qu'utilisaient Van Gogh pour ses croquis ou Ernest Hemingway pour ses notes, cherche à se faire valoriser 560 millions d'euros par la Bourse. La marque, créée en 1997 par un petit éditeur italien Modo&Modo, s'est fait racheter (75% du capital) en 2006 pour un montant de 60 millions d'euros, par le fonds d'investissement SG Capital Europe devenu Syntegra.

En 2012, d'après le Financial Times, le chiffre d'affaires de Moleskine a progressé de 17% (78 millions d'euros), l'excédent brut d'exploitation de 15% (33,5 millions) et le bénéfice net de 25% (19,7 millions), la dette nette s'élevant à 43,5 millions. La cotation des titres Moleskine, proposés à un prix compris entre 2 et 2,65 euros par action, devrait débuter le 3 avril prochain à la Bourse de Milan.

En France, malgré le regain d'intérêt pour les marchés d'actions, les responsables de NYSE Euronext pour le marché primaire se montrent prudents. Ils ne s'attendent pas à un courant significatif de nouvelles introductions avant le dernier trimestre. Les dossiers peuvent se classer entre les projets sûrs et les plus hypothétiques. Le plus avancé paraît la séparation de la Fnac du groupe PPR, avec introduction en Bourse des titres de l'ex-agitateur culturel, mais sans augmentation de capital conjointe, sur le modèle Accor-Edenred.

Vincent Bolloré a, lui, aussi, clairement évoqué l'introduction en Bourse de 15% du capital de son activité (encore très déficitaire) de batteries et véhicules électriques, pour la fin de cette année, sans que l'on en sache entre très bien quel périmètre serait mis sur le marché. Mais d'autres projets d'introduction en Bourse paraissent encore dans les limbes. L'activité d'emballage en verre (Verallia), que Saint-Gobain a déjà allégé de la branche américaine, en ce début d'année, pourrait être cédée en Bourse ou revendue à un fonds d'investissement.

Atos a décrit précisément, en février dernier, le chemin qui pouvait mener à la cotation pour sa filiale de paiements électronique Atos Worldline, une activité très valorisée en Bourse, à près d'un an du début de l'harmonisation des moyens de paiement en euros (Sepa), le 1er février 2014. La société d'ingénierie et de services informatiques annoncera la filialisation d'Atos Worldline à 100% en juillet prochain, prélude éventuel à son introduction en Bourse, Atos en conservant néanmoins le contrôle.

SPGP, une société française de gestion d'actifs, dont la gamme comprend une Sicav, Skylar Origin, spécialisée dans les IPO (Initial Public Offerings) énumère les nombreuses opérations en cours de marketing ou juste introduites, outre Moleskine : Crest Nicholson (construction Immobilière, Angleterre), Bank Zachodni WBK (Pologne), Greencoat UK Wind (énergies Renouvelables, Angleterre), eplat (pétrole, Angleterre), Monocrystal (technologie, Russie), Mediterranean Shipping Company (logistique, Suisse), Talgo (Industrie, Espagne), etc.

L'année 2013, même si elle ne s'avère pas un très grand millésime pour les IPO, n'aura en tout cas pas de mal à trancher avec 2012 qui, comme l'a montré une étude (?IPO Watch?) du réseau d'audit et de conseil PwC, a été ?difficile en Europe avec seulement 263 introductions en Bourse pour un montant de 10,9 milliards d'euros, ce qui représente une baisse de 59% en valeur et de 39% en volume par rapport aux 430 IPO de 2011 qui avaient dégagé 26,5 milliards de dollars?.

Mes listes

valeur

dernier

var.

111.4 +0.36%
5542.55 -0.11%
1.166 0.00%
19.96 +6.74%
24.1 +5.98%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.