Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

BOURSE-Lagardère chute, les résultats déçoivent, les cessions à surveiller
information fournie par Reuters09/03/2018 à 10:48

    PARIS, 9 mars (Reuters) - Le titre Lagardère  LAGA.PA  chute
vendredi en Bourse, les investisseurs jugeant sévèrement les
résultats publiés jeudi et attendant de voir les effets des
cessions que le groupe devrait annoncer prochainement dans sa
branche médias.
    L'action perd 6,65% à 22,46 euros à 10h47, la plus forte
baisse de l'indice parisien SBF 120  .SBF120 , qui recule alors
de 0,13%.
    Depuis le début de l'année, l'action accuse un recul de plus
de 15%, à comparer à un repli légèrement inférieur à 1% pour le
SBF 120. 
      
 
    Lagardère devrait annoncer prochainement des cessions dans
sa branche médias, a annoncé jeudi son dirigeant Arnaud
Lagardère, une opération destinée à réduire l'exposition de son
groupe à un secteur en difficulté et améliorer sa génération de
trésorerie.  
    "La clé pour l'action dans les mois à venir sera de savoir
quels actifs Lagardère vendra et à quel prix", lit-on dans une
note de Barclays, qui abaisse de 5-6% sa prévision de bénéfice
par action 2018 et 2019 et fait passer l'objectif de cours de 27
euros à 26,50 euros en maintenant sa recommandation à
"pondération en ligne".
    L'intermédiaire, qui intitule sa note "soldes de printemps",
 porte un jugement plutôt sévère sur la publication annuelle du
groupe, soulignant un Ebita 2017 et des prévisions 2018
conformes aux attentes mais un bénéfice net et une génération de
trésorerie décevants l'an dernier.
    "L'année 2018 offre peu de perspectives de croissance et les
ventes potentielles d'actifs créent de l'incertitude", écrivent
les analystes de la banque britannique.
    Sur l'ensemble des actifs de Lagardère Active, seuls la
radio Europe 1, l'hebdomadaire Le JDD, le magazine Paris Match
ainsi que l'activité de production audiovisuelle ont vocation à
rester dans le groupe, a affirmé Arnaud Lagardère.
    Pour Barclays, les cessions devraient concerner les médias
et peut-être le sport, Lagardère se concentrant sur ses
activités dans l'édition et le "travel retail".
    "Les revenus (des cessions) devront être bien réinvestis",
écrit l'intermédiaire. "Cela dit, Lagardère, recentré
principalement sur le travel retail et l'édition, devrait être
un groupe plus solide."
    Morgan Stanley, qui reste à "pondération en ligne" sur la
valeur avec un objectif de cours à 28 euros, partage l'analyse
de Barclays en pointant un bénéfice net ajusté inférieur à ses
prévisions.
    L'Ebit 2017 et les prévisions sont jugés sans surprise par
la banque américaine, qui dit elle aussi que l'élément principal
à suivre sera l'effet des cessions à venir.
    Lagardère a dit jeudi tabler sur un résultat opérationnel
stable en 2018 après avoir signé une progression marquée en
2017, les bonnes performances du "travel retail" et de l'édition
ayant compensé les difficultés de la radio Europe 1.
    Le groupe a enregistré en 2017 un "Résop Groupe" de 403
millions d'euros, en hausse de 6,7% à changes constants et hors
impact de la cession d'actifs de distribution.
    Le résultat net part du groupe a par ailleurs légèrement
progressé pour atteindre 179 millions contre 175 millions
l'année précédente.  
    

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Lagardere    http://reut.rs/2FqKrPi
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.08%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 09/03/2018 à 10:48:22.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.