Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-Ingenico rebondit, des analystes au secours de la valeur
Reuters04/09/2018 à 10:55

    PARIS, 4 septembre (Reuters) - Le titre Ingenico  INGC.PA 
reprend des couleurs mardi après avoir chuté de 14,5% sur les
cinq dernières séances en raison de craintes sur son modèle
d'entreprise, que plusieurs analystes jugent injustifiées.
    A 10h55, l'action du spécialiste des moyens de paiement
avance de 2,14% à 59,08 euros, signant une des plus fortes
hausses du SBF 120  .SBF120  (-0,44%). 
    La valeur accusait à la clôture lundi soir un repli de près
de 20% depuis le 25 juillet, jour de la révision à la baisse par
le groupe de son objectif d'excédent brut d'exploitation
(Ebitda) pour 2018.  
    La chute s'est accentuée au cours des dernière séances du
mois d'août, ce qui a fait tomber le titre Ingenico à son plus
bas niveau depuis décembre 2013. 
    "Le titre a été sous pression ces derniers jours pour des
raisons obscures, si ce n'est les craintes croissantes de
cannibalisation de la technologie des paiements sécurisés par
code PIN sur les marchés des terminaux de paiement à long
terme", expliquent les analystes de Kepler Cheuvreux.
    Leurs confrères de HSBC évoquent pour leur part l'abandon,
rapporté début août par Reuters, de discussions entre le fonds
CVC et Ingenico sur un potentiel rachat, et l'annonce à la fin
du mois d'un partenariat entre Amazon et Nippon Pay au Japon en
vue du développement des paiements par mobile avec la
technologie du code QR.  
    "Plus généralement, nous interprétons cela comme un
accroissement des craintes autour d'une éventuelle rupture
technologique créée par les nouvelles alternatives (comme le
code QR) affectant les terminaux de paiement traditionnels  (50%
du chiffre d'affaires)", écrivent les analystes de la banque
britannique.
    
    HSBC PASSE À L'ACHAT
    Ils se montrent toutefois beaucoup plus confiants que nombre
d'investisseurs sur le titre Ingenico. Ils estiment que la
croissance organique du chiffre d'affaires devrait rebondir au
second semestre, pour atteindre 8% sur cette période.
    Cela devrait porter au total la progression organique du
chiffre d'affaires à 2% pour 2018. 
    Les analystes de HSBC mettent en avant plusieurs
catalyseurs, comme le développement de la nouvelle certification
ISV (Independent Sales Vendor) aux Etats-Unis, la migration vers
la technologie EMV pour les paiements par carte bancaire au
Japon et la reprise en Indonésie et au Brésil. 
    Ils jugent également que le marché est excessivement
pessimiste sur l'objectif d'Ebitda de 700 millions d'euros pour
2020. 
    Avec une décote de 75% sur le secteur européen des
paiements, la valorisation actuelle - neuf fois la valeur
d'entreprise sur l'Ebitda - implique une valorisation proche de
zéro pour l'activité de terminaux de paiement, qui traduit selon
analystes de HSBC une exagération des risques associés.
    Ils ont donc relevé leur recommandation à "achat" contre
"conserver", avec un objectif de cours porté à 81 euros contre
74 euros.
    De leur côté, les analystes de Kepler Cheuvreux estiment
qu'il y a peu de risque à court terme que l'activité de
terminaux de paiement d'Ingenico soit menacée par les nouvelles
technologies.
    "Si nous ne pouvons pas exclure un effet de cannibalisation
à long terme, Ingenico est un des acteurs les mieux positionnés,
avec une offre de bout-en-bout allant des terminaux de paiement
mobiles (mPOS) à l'encryptage PIN et aux passerelles de
paiement", écrivent-ils.
    Ils maintiennent leur recommandation à "conserver" avec un
objectif de cours de 68 euros.
    "Si nous restons prudents avant le chiffre d'affaires du
troisième trimestre, l'intérêt spéculatif pourrait revenir si
l'action continue de chuter", ajoutent-ils. 
    La prochaine publication du chiffre d'affaires trimestriel
est prévue le 24 octobre.
        

 (Blandine Hénault, édité par Marc Angrand)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.29%
Euronext Paris -0.53%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 04/09/2018 à 10:55:42.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer