1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-Faurecia et Valeo reculent, Exane juge les équipementiers survalorisés
Reuters04/10/2018 à 11:46

    PARIS, 4 octobre (Reuters) - Valeo  VLOF.PA  et Faurecia
 EPED.PA  se placent en queue de peloton du SBF 120 jeudi à la
suite d'une révision à la baisse des recommandations d'Exane BNP
Paribas qui remet en cause la supériorité supposée des
équipementiers automobiles sur les constructeurs en Bourse.
    Exane BNP Paribas revoit sa recommandation sur Valeo
 VLOF.PA  à "neutre" contre "surperformance" avec un objectif de
cours abaissé de 25%, à 41 euros. Il dégrade Faurecia  EPED.PA 
à "sous-performance" contre "neutre" et abaisse son objectif de
cours de 34%, à 45 euros.
    A 11h43, l'action Valeo recule de 4,51% 33,21 euros, après
avoir touché un plus bas depuis décembre 2014 à 33,12 euros.
L'équipementier Faurecia abandonne 5,91% à 48,91 euros. Dans le
même temps, l'indice SBF 120  .SBF120  perd 0,93%.
    Dans une note sectorielle intitulée "Remettre en question le
mythe du fournisseur", les analystes d'Exane BNP Paribas
cherchent à démontrer pourquoi la prime de valorisation
historique des équipementiers automobiles sur les constructeurs
est injustifiée.
    Pour étayer leur thèse, ils s'appuient sur 30 ans d'histoire
et 30 valeurs automobiles.
    Selon les analystes, la croissance organique enregistrée par
les équipementiers n'a pas été plus élevée que celle des
constructeurs automobiles et elle s'explique avant tout par la
production mondiale de véhicules légers et les tendances sur le
"mix" produit.
    "Nous n'avons aucune preuve d'une histoire intrinsèque
pouvant expliquer la performance de la croissance organique",
estiment les analystes.
    Depuis 25 ans, les résultats opérationnels des constructeurs
et des équipementiers automobiles sont sensiblement les mêmes,
avec une corrélation de 94% selon Exane.
    "Il est donc difficile de comprendre pourquoi le consensus
table sur une croissance du résultat opérationnel de 22% pour
les équipementiers en 2018-2020 et sur seulement 5% pour les
constructeurs sur la même période," s'interrogent les analystes
d'Exane.
    Ils ajoutent que les équipementiers sont par nature des
valeurs plus cycliques que les constructeurs. Alors que les
analystes anticipent une croissance nulle de la production
automobile mondiale en 2019-2020, les marges des équipementiers
devraient être plus lourdement lésées.
    La prime de valorisation historique de ces derniers, de deux
fois supérieure à celle des constructeurs, apparaît alors
injustifiée aux yeux de l'intermédiaire.
    "L'érosion de cette prime pourrait bien être le sujet
d'investissement intrasectoriel le plus puissant des années à
venir", déclarent les analystes. 
    "Si - comme cela a été le cas par le passé - cette prime
disparaissait totalement lors du prochain ralentissement, les
équipementiers sous-performeraient d'environ 50% les
constructeurs." 
    Exane BNP Paribas réduit ses prévisions de bénéfice par
action de 4% pour Faurecia en 2019 et de 21% en 2020. En ce qui
concerne Valeo, l'intermédiaire réduit ses prévisions de
bénéfice par action de 5% en 2019 et de 20% en 2020.  
    Les analystes abaissent également leur conseil sur
Continental  CONG.DE  à "sous-performance" (-3,93% à Francfort)
et sur Schaeffler  SHA_p.DE  à "neutre" (-2,34)%.
    Ils ont revanche relevé leur recommandation à "neutre"
contre "sous-performance" sur Daimler  DAIGn.DE  qui prend
0,86%. 
    L'indice Stoxx de l'automobile  .SXAP  recule de 0,79%, l'un
des plus forts replis sectoriels en Europe.    

 (Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -2.02%
Euronext Paris -2.19%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +0.77%
XETRA -3.36%
XETRA -1.17%
XETRA -1.91%
DJ STOXX -0.51%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 04/10/2018 à 11:46:30.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jy831
    04 octobre23:03

    tiens bnp veut se placer sur valeo ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer