1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

BOURSE-Engie grimpe, Credit Suisse optimiste sur la plan de transformation
Reuters04/04/2018 à 12:02

    PARIS, 4 avril (Reuters) - Le titre Engie  ENGIE.PA  prend
la tête du CAC 40 mercredi à la Bourse de Paris à la suite d'un
relèvement du conseil de Credit Suisse qui se dit confiant sur
le plan de transformation du groupe et revoit à la hausse ses
estimations de bénéfices au regard des bons résultats de 2017.
    Les analystes de la banque helvète relèvent leur
recommandation à "surperformance" contre "neutre" avec un
objectif de cours revu à 16,1 euros contre 15 euros.
    L'action du groupe énergétique prend 1,24% à 13,835 euros à
12h00 alors que l'indice CAC 40 recule de 0,64% au même moment.
    Début mars, Engie a publié des résultats 2017 marqués par un
retour de la croissance organique et des profits après une perte
nette en 2016.   Cette annonce avait été saluée par
le marché, avec un bond de 3,84% sur la séance du 8 mars.
    Après cette publication annuelle, les analystes de Credit
Suisse estiment désormais que le taux de croissance annuel moyen
(CAGR) du bénéfice par action d'Engie sera de 2,6% pour la
période 2017-2020, contre une hausse de 1,3% auparavant. Pour la
seule année 2018, ils augmentent leur estimation de bénéfice de
9,2%. 
    "En plus de l'amélioration du bénéfice, nous sommes plus
optimistes qu'avant sur l'issue de plan de transformation",
indique l'intermédiaire, qui note toutefois que des risques
d'exécution demeurent et que le désengagement partiel ou total
de l'Etat - détenteur de 24,1% du capital - pourrait mettre le
titre sous pression.
    "L'accord récent entre RWE  RWEG.DE  et E.ON  EONGn.DE 
montrent, selon nous, qu'Engie a eu raison de se concentrer sur
les énergies renouvelables non-subventionnées", écrivent les
analystes de Credit Suisse.
    Le projet de démantèlement d'Innogy  IGY.DE  dans le cadre
d'un échange d'actifs entre les deux énergéticiens allemands
devrait permettre à RWE de se transformer en l'un des plus
importants acteurs européens des énergies renouvelables tandis
qu'E.ON deviendra l'un des principaux groupes en matière de
réseaux et de distribution d'énergie du continent.  
    La désignation prévu au mois de mai de Jean-Pierre Clamadieu
à la présidence non-exécutive d'Engie éloigne le risque d'une
instabilité de la direction, ajoute par ailleurs Credit Suisse
dans sa note.     

 (Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)
 

Valeurs associées

-0.25%
+0.41%
+0.17%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer