Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bombardier accuse une perte, le Québec investit dans le CSeries

Reuters 29/10/2015 à 15:25

LE QUÉBEC VA INVESTIR DANS BOMBARDIER QUI ACCUSE UNE PERTE TRIMESTRIELLE

TORONTO (Reuters) - Bombardier a fait état jeudi d'une très forte perte trimestrielle, tout en détaillant un plan qui verra la province du Québec investir un milliard de dollars (915 millions d'euros) dans son programme d'avion CSeries, une mesure susceptible d'apaiser les craintes des investisseurs sur les finances du groupe canadien.

Confirmant une information publiée mercredi par Reuters, le constructeur d'avions et de trains va créer une coentreprise avec la province du Québec sur le CSeries, un appareil de transport régional de 100 places qui a subi de multiples retards et dépassements de budget depuis son lancement.

L'argent frais apporté par le Québec permettra de boucler le programme et garantira que la fabrication du CSeries restera dans la province pendant "encore au moins 20 ans", selon les dires du ministre de l'Economie du Québec Jacques Daoust, cité dans un communiqué.

Le secteur aéronautique de la province dépend largement de Bombardier qui, avec ses 18.000 salariés, est à la source d'une vaste chaîne de fournisseurs et autres acteurs économiques.

Avant de décider d'investir dans le CSeries, le gouvernement du Québec avait à plusieurs reprises dit qu'il était prêt à soutenir Bombardier.

Le développement du CSeries, qui doit venir concurrencer le Boeing 737 et les Airbus A319 et A320, dépasse déjà cinq milliards de dollars selon Peter Arment, analyste chez Sterne Agee.

Les difficultées rencontrées par Bombardier pour faire aboutir le projet se sont traduites par une forte hausse de l'endettement, atteignant désormais les neufs milliards de dollars.

Pour trouver des liquidités, Bombardier a passé en revue une série d'options, dont une cession d'une participation dans le CSeries ou encore la vente d'une part minoritaire de sa division ferroviaire.

Un projet d'accord entre Bombardier et Airbus Group a échoué au début du mois après des fuites dans la presse.

Sur le troisième trimestre, le groupe a subi une perte de 4,6 milliards de dollars, soit 2,20 dollars par action, contre un bénéfice net de 74 millions (0,03 dollar/action) il y a un an. Cette perte est surtout le fait d'une lourde charge de dépréciation passée à la fois au titre du CSeries et du gel de son programme d'avion d'affaires Learjet 85.

A la Bourse de Toronto, l'action Bombardier chutait de plus de 10% à 1,44 dollar canadien vers 14h00 GMT, après avoir bondi de 11% la veille à la suite des informations Reuters sur l'entrée du Québec dans le programme CSeries.

(Euan Rocha à Toronto, Allison Lampert à Montréal, avec la contribution de Sneha Banerjee à Toronto, Marc Angrand et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.