1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bolloré se renforce encore dans le capital de Vivendi
Reuters09/04/2015 à 23:24

BOLLORÉ SE RENFORCE ENCORE DANS LE CAPITAL DE VIVENDI

PARIS (Reuters) - Vincent Bolloré a annoncé jeudi avoir accru une nouvelle fois sa participation dans le capital de Vivendi, confortant ainsi sa position de premier actionnaire du groupe après avoir conclu la veille un accord avec le fonds PSAM, qui contestait jusqu'alors sa stratégie.

A une semaine de l'assemblée générale du groupe de médias, le groupe Bolloré a acquis 2,51% supplémentaires de Vivendi, soit un investissement de plus de 800 millions d'euros, pour porter sa participation à 14,52%.

Pour racheter ces 34 millions d'actions, Bolloré a conclu un accord de financement lui permettant d'étaler le paiement dans le temps jusqu'au 30 mai 2017, ou bien de décider à cette date de les restituer.

L'homme d'affaires breton, qui préside le conseil de surveillance de Vivendi depuis l'été dernier, avait indiqué récemment être prêt à poursuivre son ascension au capital de Vivendi et qu'il n'excluait pas de proposer la nomination de nouveaux membres au conseil.

Vivendi et le fonds américain P. Schoenfeld Asset Management (PSAM) ont conclu mercredi un accord sur une augmentation des dividendes versés par le groupe de médias à ses actionnaires, mettant ainsi un terme au conflit qui les opposait à l'approche de l'assemblée générale ordinaire du 17 avril.

Les passes d'armes s'étaient multipliées ces dernières semaines entre Vivendi et le fonds spéculatif, détenteur de 0,8% de son capital, qui réclamait une plus large redistribution aux actionnaires du trésor de guerre accumulé par le groupe après une cascade de cessions.

(Jean-Michel Bélot, édité par Véronique Tison)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4351.49 -4.23%
1.11685 0.00%
1.892 +7.50%
25.1 -6.59%
32.25 -2.27%

Les Risques en Bourse

Fermer