Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bolloré plaide pour les droits de vote doubles chez Vivendi

Reuters17/04/2015 à 12:07

VINCENT BOLLORÉ APPELLE LES ACTIONNAIRES DE VIVENDI À SOUTENIR LES DROITS DE VOTE DOUBLES

PARIS (Reuters) - Vincent Bolloré, premier actionnaire et président du conseil de surveillance de Vivendi, a appelé les actionnaires du groupe à soutenir la mise en oeuvre de droits de vote doubles afin de lui donner l'agilité nécessaire à sa stratégie d'expansion dans les médias et les contenus.

Les actionnaires de Vivendi sont réunis vendredi dans la salle de l'Olympia à l'occasion de leur assemblée générale annuelle dont l'une des rares inconnues concerne le sort d'une résolution visant à empêcher l'application de la loi Florange.

Voté l'an dernier, le texte, qui prendra effet l'an prochain, prévoit l'attribution automatique de droits de vote doubles pour les actionnaires présents depuis deux ans au capital d'une société.

Sa mise en oeuvre est contestée par PhiTrust active Investors, soutenu par des actionnaires de Vivendi représentant près de 2% du capital, qui a déposé une résolution visant à maintenir le principe "une action-une voix".

"Moi personnellement, mais c'est aussi l'avis du conseil et du directoire, je trouve que deux ans ce n'est pas l'éternité. Le temps c'est ce qui permet aux affaires de mûrir, de progresser", a plaidé Vincent Bolloré, dont la mainmise sur Vivendi serait considérablement renforcée si les droits de vote doubles étaient effectivement approuvés par les actionnaires.

Le président du conseil a pour sa part rappelé qu'il ne serait pas le seul à bénéficier de cette disposition à laquelle sont éligibles tous les actionnaires détenant des actions au nominatif.

"Je suggère que les actionnaires qui veulent peser restent deux ans", a-t-il dit.

BOLLORÉ DEMANDE DU TEMPS

L'entrepreneur milliardaire est devenu l'actionnaire de référence de Vivendi après avoir quasiment triplé sa participation dans le groupe ces dernières semaines pour la porter aux environs de 14,5%.

Pour appuyer sa démonstration, le président du conseil a pris l'exemple de grands rivaux de Vivendi tels que les géants Facebook ou Google dont les dirigeants ou fondateurs disposent de droits de vote multiples, ce qui leur donne une grande agilité dans leur prise de décision.

"Leurs structures de commandement leur permettent d'avancer extraordinairement vite", a-t-il dit.

Pour passer, la résolution déposée par PhiTrust doit recueillir les deux-tiers des voix, ce qui apparaît compromis au vu de la récente montée au capital de Vincent Bolloré.

Selon une source au fait du dossier, le groupe devrait par ailleurs pouvoir compter sur le soutien de la Caisse des dépôts et consignations et de la Banque publique d'investissement, actionnaires à hauteur de 3,45%, ainsi que sur celui des actionnaires salariés (3,11%).

Pour cette première assemblée générale présidée par Vincent Bolloré, les attentes sont fortes quant à une clarification de la stratégie du groupe, jusque-là resté succinct sur ses intentions.

Vincent Bolloré a demandé du temps soulignant que le secteur "glamour" des contenus "intéressait beaucoup de monde".

(Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.