Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BNP PARIBAS : ouverture de l'investissement direct en private equity à ses clients
AOF15/01/2021 à 11:44

(AOF) - BNP Paribas Principal Investments, entité en charge de l'investissement en compte propre de BNP Paribas, investit en direct dans des PME et ETI européennes non cotées depuis plus de 12 ans. Le groupe bancaire associe pour la première fois ses clients institutionnels et family offices européens à cette stratégie via le fonds BNP Paribas Agility Capital, dans lequel la banque s'engage à hauteur de 50%.

La stratégie d'investissement de BNP Paribas Agility Capital se caractérise par une grande flexibilité sur les instruments (equity minoritaire, preferred equity, dette subordonnée / mezzanine...), les types d'opérations (y compris sur le marché secondaire) et les secteurs d'activité, en étroite collaboration avec les fonds de private equity, actionnaires majoritaires des sociétés concernées.

Après la réussite du lancement de cette initiative en 2020, concrétisée par un closing intermédiaire à 525 millions d'euros, le fonds ambitionne de finaliser sa levée à plus de 600 millions d'euros en 2021.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés à retenir pour BNP Paribas

- Produit net bancaire de 44,6 Mds€ réalisé par la branche RBS de banques domestiques et de services financiers d'une part, par la banque d'investissement CIB d'autre part ;

- Engagements à 90 % dans des pays « riches » : France pour 30 %, Belgique & Luxembourg pour 13 %, Italie pour 10 %, Allemagne pour 4 %, autres pays européens pour 17 %, Amérique du nord pour 14 %, Asie-Pacifique pour 6 % ;

- Modèle d'affaires fondé sur les synergies et la coopération entre les métiers, sur l'innovation opérationnelle et pour les clients et sur la diversification des risques ;

- Capital détenu par l'Etat belge (7,1 %), le grand duché de Luxembourg (1 %) et les salariés (4,2 %), avec un conseil d'administration de 14 membres présidé par Jean Lamierre, Jean-Laurent Bonnafé étant directeur général  ;

- Position financière solide avec un ratio CET 1 de 12,1 %, des liquidités de 309 Mds€ donnant 12 mois de visibilité.

Enjeux

- Stratégie de croissance en voie de redéfinition après le plan 2020 ;

- Un des coûts du risque les plus bas du secteur bancaire et résistance aux stress tests de 1,94 contre 3,08 pour la moyenne des banques européennes.

Innovation 

- Stratégie d'innovation la mieux notée par l'agence de notation digitale D-Rating. En interne : appui aux intrapreneurs (Lux Future Lab, People'sLab4Good, Bivwak), croissance soutenue de la banque en ligne Hello Bank !. Partenariats : plateforme mondiale Plug and Pay d'accélération de start-ups ;

RSE

Stratégie environnementale ambitionnant de devenir n° 1 mondial de la finance durable :

- déjà 3ème mondial dans les obligations vertes, n° 1 européen des financeurs de projets d'énergies renouvelables d'où un bon classement de la banque par les agences extra-financières,

- soutien de 60 M€ aux start-ups dans la transition énergétique ;

- arrêt en 2030 du financement des entreprises liées au charbon en Europe et en 2050 ailleurs. 

A suivre

- Valorisation bancaire à partir de 7 points : positions de liquidités, capacité à satisfaire au ratio de solvabilité dit « Bâle 3 » égal à 9 % des fonds propres, contrôle des engagements en banque d'investissement, centralisation des compensations de dérivés et, enfin, décisions des Banques centrales - Fed et BCE -, coût du risque, et rendement des fonds propres ou ROE ;

- Actif net par action de 69,7 €, à comparer au cours de Bourse ;

- Après la présentation, le 17 mars 2020, des forces de la banque, attente d'une évaluation des impacts et risques liés à la pandémie ;

- Note de la dette placée sous suspension négative par Standard & Poor's ;

- Suspension du dividende 2019 (prévu à 3, 10 €), au moins jusqu'au 1er octobre 2020, et du dividende 2020.

Réductions d'effectifs en cascade

Aux Etats-Unis et en Europe, les banques d'investissement avaient mis en pause leurs plans de réduction d'effectifs. Toutefois, face à un envol du coût des impayés, ces établissements vont devoir réduire leurs effectifs. Même si, sur l'année 2020, certains analystes estiment que les revenus des douze grandes banques d'investissement mondiales devraient bondir de 25% à plus de 188 milliards de dollars. S & P Global Ratings considère que 2021 pourrait s'avérer encore plus dure que 2009.

Les banques européennes sont les plus actives en matière de réduction d'effectifs. Au troisième trimestre, les effectifs de « front office » ont diminué de 5% en Europe. Les métiers actions ont été les plus touchés.

Commerzbank, qui a affiché des pertes de 162 millions d'euros entre janvier et septembre suite à des provisions pour faire face à la crise et à des charges de restructuration, pourrait supprimer environ 10.000 postes. C'est presque autant que sa rivale, Deutsche Bank, qui va ramener ses effectifs de 87.000 à 74.000 emplois d'ici à 2022.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.95%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8296350
    15 janvier12:35

    Cette banque me fait rêver

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer