Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

BNP Paribas obtient une licence de conservation de titres en Chine
information fournie par AOF04/08/2021 à 09:44

(AOF) - BNP Paribas China Limited a annoncé avoir obtenu une licence bancaire lui permettant de fournir des services de conservation de titres dans le cadre du programme d'accès des investisseurs étrangers qualifiés (Qualified Foreign Investor « QFI ») aux marchés financiers chinois. La licence prend effet immédiatement. Cette licence étend l'offre de la banque française qui peut désormais accompagner directement les investisseurs institutionnels étrangers sur tous les dispositifs d'accès aux marchés actions et obligations chinois, en plus de leur fournir une gamme complète de services de change.

BNP Paribas China Limited a été l'une des premières banques étrangères à se voir accorder une licence d'agent de règlement d'obligations pour le Marché obligataire interbancaire chinois (CIBM) en 2016. BNP Paribas Securities Services Hong Kong permet également, via un compte spécial ségrégué, la participation aux dispositifs Stock Connect en Chine, ainsi qu'au programme Bond Connect par le biais de son appartenance à la Central Moneymarkets Unit (CMU) de l'Autorité Monétaire de Hong Kong (HKMA).

CG Lai, Directeur Général de BNP Paribas China Limited, a déclaré : " Cette nouvelle licence QFI étend notre offre de produits transfrontaliers et contribuera à attirer encore davantage d'investissements étrangers sur les marchés obligations et actions chinois, qui deviennent des marchés de première importance au niveau mondial. BNP Paribas est l'une des banques étrangères les mieux positionnées pour soutenir les investisseurs institutionnels sur le marché chinois. "

AOF - EN SAVOIR PLUS

De nombreux défis pour les banques européennes

Le modèle européen de la banque de détail est particulièrement mis à mal face à l'essor du digital. Certaines se retirent de cette activité, comme c'est le cas d'HSBC. A cela s'ajoute une progression des risques. Ainsi, d'après la BCE, la forte activité des grandes banques sur le marché des opérations à effet de levier et les marchés des produits dérivés liés aux actions les exposent à une prise de risque excessive.

Quant aux banques françaises, depuis la crise sanitaire, elles sont exposées de façon croissante au risque cyber suite à la nécessité de basculer massivement et rapidement des activités financières vers le télétravail et la prestation de services à distance.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.99%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.