Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BNP Paribas en passe de boucler sa réduction de bilan cet été

Reuters04/05/2012 à 12:27

BNP Paribas en passe de boucler sa réduction de bilan cet été

par Matthieu Protard et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - BNP Paribas, qui a dégagé au premier trimestre un bénéfice net dopé par une plus-value liée à la cession d'un bloc de Klépierre, estime vendredi être en mesure de boucler son plan de réduction de la taille de son bilan cet été.

La banque française explique avoir à fin mars réalisé 80% de son plan, entamé au tout début de l'automne dernier au plus forte de la crise de la dette dans la zone euro, après avoir réduit de 63 milliards d'euros ses encours pondérés des risques, dont 16 milliards au cours des trois premiers mois de l'année.

"Nous pouvons le boucler à l'été", a déclaré Jean-Laurent Bonnafé, le directeur général de BNP Paribas, lors d'une interview à Reuters.

A la Bourse de Paris, l'action BNP Paribas, qui avait ouvert en baisse, était en légère hausse de 0,43% à 29,22 euros à 09h29, surperformant l'indice bancaire européen (+0,29%).

Certains gérants soulignent qu'en dépit de résultats de relative bonne facture au premier trimestre, les valeurs bancaires françaises souffrent des incertitudes sur l'environnement macro-économique et des inquiétudes sur la zone euro. En France, les banques sont aussi sous la menace d'une réforme en profondeur du secteur si le candidat socialiste François Hollande remporte l'élection présidentielle dimanche.

"J'ai trouvé les résultats bons, quasiment dans toutes les divisions. La solvabilité est toujours un point très important", commente Yohan Salleron, gérant chez Mandarine Gestion. "Malgré cela, on voit un peu la réaction négative, liée à la problématique ambiante sur les bancaires, surtout sur le marché français où des investisseurs attendent un peu un éclaircissement du côté de la politique."

PAS DE NOUVELLES SUPPRESSIONS DE POSTES

Alors que sont redoutées de nouvelles vagues de restructurations industrielles après l'élection présidentielle, et notamment dans le secteur bancaire, BNP Paribas assure ne pas prévoir de nouvelles mesures de suppressions de postes après l'élection présidentielle.

Près de 1.400 postes sont déjà en passe d'être supprimés dans la banque de financement et d'investissement. Le plan de départs volontaires devrait être bouclé d'ici fin juin.

Au premier trimestre, le bénéfice net de BNP Paribas ressort en hausse de près de 10%, à 2,86 milliards d'euros, après avoir intégré dans ses comptes une plus-value de 1,8 milliard sur la cession d'une participation dans le groupe foncier Klépierre.

La banque française précise que hors éléments exceptionnels, son bénéfice net ressort sur la période en baisse de 22% à deux milliards d'euros.

D'après le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 2.344 millions d'euros.

A titre de comparaison, la Société générale a rapporté jeudi un bénéfice net de 732 millions d'euros pour les trois premiers mois de l'année, en repli de 20%, soutenu par les résultats de ses activités sur les taux, les changes et les matières premières.

"TROP TÔT" POUR UN OBJECTIF DE ROE

Engagée comme de nombreuses banques européennes dans un programme de réduction de la taille de son bilan et de renforcement de sa solidité financière, BNP Paribas affiche à fin mars un ratio de fonds propres 'durs' de 10,4%.

La banque affirme du coup avoir "largement" dépassé l'objectif de fonds propres de 9% exigé par l'Autorité bancaire européenne pour fin juin.

En raison du manque de visibilité sur le nouvel environnement réglementaire, elle se refuse à donner un objectif de rendement des fonds propres (ROE) pour l'avenir. Ce dernier s'élève à 11,5% à fin mars.

"Il est trop tôt pour donner ce genre d'objectif", estime Jean-Laurent Bonnafé. "Nous avons encore besoin de clarification sur la nouvelle régulation, sur les ratios de liquidité, sur les exigences de capital."

S'il s'est refusé à faire le moindre commentaire sur l'enjeu du scrutin pour les banques, le directeur général de BNP Paribas note toutefois que François Hollande et le président-candidat Nicolas Sarkozy se sont engagés à combattre les déficits et à soutenir la croissance.

Edité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

14.645 +0.24%
1.166 +0.45%
11.088 +0.20%
871.3 +0.64%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.