Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CREDIT AGRICOLE SA

13.7150EUR
+0.96% 
Ouverture théorique 13.7150
indice de référence CAC 40

FR0000045072 ACA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    13.5750

  • clôture veille

    13.5850

  • + haut

    13.7550

  • + bas

    13.5750

  • volume

    4 740 055

  • valorisation

    39 034 MEUR

  • capital échangé

    0.17%

  • dernier échange

    23.04.18 / 17:35:03

  • secteur

    Banques

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    12.8950

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    14.5350

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter CREDIT AGRICOLE SA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CREDIT AGRICOLE SA à mes listes

    Fermer

BNP: Activités de marchés à la fête, banque de détail à la peine

Reuters03/05/2017 à 08:16

BNP: REBOND DU PÔLE CIB, LA BANQUE DE DÉTAIL FRANÇAISE À LA PEINE

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a annoncé mercredi des résultats en hausse pour les trois premiers mois de l'année, bénéficiant à plein du rebond d'activité lié au "Trump trade" sur les marchés et malgré la faiblesse persistante de la banque de détail, toujours affaiblie par le niveau historiquement bas des taux d'intérêt.

Cette publication intervient à un moment délicat pour les banques françaises, entre les deux tours d'une élection présidentielle identifiée comme un risque politique majeur par les investisseurs internationaux.

Les cours de Bourse des banques françaises ont bondi après l'arrivée en tête d'Emmanuel Macron le 23 avril, dont le score a conforté la perception au sein des marchés qu'une victoire finale de Marine Le Pen, et donc d'une sortie potentielle de la zone euro aux effets dévastateurs pour le secteur financier, n'est pas le scénario le plus probable.

Première banque française à publier ses résultats pour le premier trimestre, la banque de la rue d'Antin a enregistré un résultat net en hausse de 4,4% à 1,894 milliard d'euros, bien au dessus du consensus Reuters/Inquiry Financial qui s'établissait à 1,602 milliard.

Les revenus ont progressé de 4,2% à 11,297 milliards d'euros et le coût du risque, soit les provisions constituées pour des crédits risquant de ne pas être remboursés, s'est replié de 21,8% à 592 millions d'euros.

Le pôle Corporate and institutional banking (CIB) voit sur la période son résultat avant impôts bondir à 778 millions, une hausse de 93% par rapport à la même période en 2016 dopé par des reprises de provisions et une comparaison flatteuse avec la même période en 2016, où l'environnement était alors bien moins favorable.

La banque d'affaires de BNP a, comme nombre de ses concurrentes à Wall Street ou en Europe, surfé sur le "Trump trade", cette hausse du marché obligataire, du dollar et de la Bourse, qui a suivi l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche.

Dans le segment obligataire, changes et matières premières, l'activité a progressé de 31,9%, un dynamisme visible dans les comptes de nombreux concurrents étrangers. Les revenus liés au trading des actions et des dérivés ont aussi progressé de 35,5%.

BDDF EN REPLI

La santé des activités de marchés et de financement aux grandes entreprises contraste avec la banque de détail dans les marchés clés en Europe et particulièrement en France, où les revenus sont en repli de 1,4% à 1,620 milliard d'euros.

La banque de détail en France (BDDF) voit son résultat avant impôts baisser de 11,2% "du fait de l'impact des taux bas persistants, malgré la nette reprise de sa dynamique commerciale", explique dans un communiqué la banque, qui doit en outre contrer les nouvelles offres de banques en ligne, comme celle que s'apprête à lancer l'opérateur télécoms Orange .

Alors que les nouveaux entrants se bousculent sur le marché et font craindre une guerre de prix similaire à celle qui a suivi l'arrivée de Free dans la téléphonie mobile, BNP a riposté en rachetant Compte-Nickel, qui compte plus de 500.000 clients et propose ses services via un réseau de buralistes.

Cette acquisition et le développement commercial de sa banque en ligne Hello Bank!, dont le nombre de clients progresse de 17% à 302.000 en France, sont deux éléments qui doivent aider BNP à rattraper son retard par rapport à des acteurs hexagonaux comme Boursorama (Société générale) qui dépasse le million de clients.

La banque française a aussi profité du début d'année pour donner un coup d'accélérateur dans le segment jugé stratégique du crédit automobile en rachetant avec PSA les activités de financement de GM Financial en Europe.

La division des Services financiers internationaux, où sont logés ces activités avec notamment celles d'assurance ou de gestion institutionnelle, a vu son bénéfice avant impôts progresser de 16,2% à 1,222 milliard d'euros, soit la plus grosse contribution au résultat total du groupe.

Ce pôle, très diversifié, est moins vulnérable à la faiblesse des taux d'intérêt et constitue un relais de croissance important pour BNP Paribas.

La banque a par ailleurs profité de ses résultats pour renforcer son ratio de solvabilité CET 1 qui progresse à 11,6% au 31 mars, contre 11,5% à la fin de 2016.

(Julien Ponthus et Maya Nikolaeva, édité par Marc Joanny et Cyril Altmeyer)

Valeurs associées


Mes listes

valeur

dernier

var.

105 +0.29%
1.048 +0.77%
5438.55 +0.48%
0.942 +2.39%
4.43 +1.61%
76 +1.33%
1.221 -0.86%
1.14 -2.56%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.