Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

BMW déçoit au deuxième trimestre 2022
information fournie par AOF03/08/2022 à 10:47

(AOF) - Le titre du fabricant de voitures allemand BMW accuse un repli en bourse de 5,38% à 76,72 euros dans le sillage de la publication de ses résultats du deuxième trimestre 2022. Le bénéfice net diminue de 36,4% à 3,04 milliards d'euros, contre un consensus FactSet de 3,31 milliards d'euros. Le bénéfice ajusté par action ordinaire chute de 40,5% à 4,30 euros. Les revenus du groupe ont progressé de 21,6% à 34,77 milliards d'euros, contre un consensus FacSet attendu à 34,36 milliards d'euros. Ceux tirés des motocycles diminuent légèrement de 0,5% à 864 millions contre 868 millions il y a un an.

Les performances de BMW Group au deuxième trimestre 2022 - et au premier semestre 2022 de façon générale - ont été affectées par la guerre en Ukraine et par les goulets d'étranglement permanents dans l'approvisionnement en composants semi-conducteurs. En outre, les blocages liés à la pandémie en Chine ont entraîné des perturbations dans les installations de production locales et des restrictions sur les chaînes logistiques et d'approvisionnement mondiales, ralentissant ainsi le rythme de la croissance économique en Chine. Cette combinaison de facteurs défavorables a entraîné une baisse des chiffres de livraison.

En matière de prévision sur le reste de l'exercice 2022, le groupe anticipe toujours une marge d'Ebit du secteur automobile dans une fourchette de 7 à 9%. La baisse attendue du nombre de livraisons devrait être partiellement compensée par des effets positifs sur les prix et la situation toujours favorable sur les marchés des véhicules d'occasion. La marge brute d'autofinancement du secteur automobile est toujours prévue dans une fourchette de 14 à 19%.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Une performance paradoxale

Les données du cabinet EY soulignent que la performance des 16 premiers constructeurs mondiaux a été particulièrement élevée en 2021. Alors que la marge moyenne a reculé pendant trois années de suite, passant de 6,3% en 2017 à 3,5% seulement en 2020, cette marge s'est établie à 8,5% en 2021. Ce niveau constitue un record depuis dix ans. Pourtant le contexte a été particulièrement chahuté pour les constructeurs, confrontés à des pénuries inédites de composants. Les ventes mondiales ont chuté de 14% en 2020, année de la crise sanitaire, pour rebondir de seulement 5% en 2021. Toutefois, l'an passé, les acteurs ont pu tirer les fruits de leurs efforts sur la structure de leurs coûts fixes.

Valeurs associées

BMW
XETRA 0.00%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.