1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BlackRock voit le changement climatique devenir un facteur de risque clé
Newsmanagers24/11/2015 à 16:45

(NEWSManagers.com) -

Dans une nouvelle étude, BlackRock, la principale société de gestion dans le monde, constate que le changement climatique gagne du terrain dans les politiques mondiales devenant par conséquent un facteur de risque clé et un thème d'investissement.

" Même si le réchauffement de la planète et ses causes laissent sceptiques, personne ne peut ignorer que la forte réglementation en découlant couplée à des facteurs économiques et technologiques en font une problématique d'investissement majeure. Les investisseurs, les entreprises et les gouvernements se concentrent sur les risques et les opportunités ainsi que sur les moyens de relever au mieux les défis soulevés. Ces profondes mutations pourraient affecter le prix des actifs tous secteurs confondus sur le long terme " , commente Ewen Cameron Watt, stratège d'investissement en chef chez BlackRock.

" Les efforts pour atténuer le changement climatique feront des gagnants et des perdants, mais pas forcément ceux auxquels nous penserions " , selon les auteurs de l'étude. " Nous pourrions en effet croire que l'industrie pétrolière et les pays exportateurs d'énergie seraient des perdants. Les opérateurs low-cost devraient s'en sortir car la réduction des émissions de gaz à effet de serre s'opérera progressivement. Parmi les actifs qui devraient bénéficier de la transition vers une économie " low-carbon " : la dette et les actions des infrastructures en énergies renouvelables. Nous apprécions également les sociétés spécialisées en efficacité énergétique et en technologies propres " , poursuivent-ils.

Se désinvestir de sociétés non soucieuses des problématiques climatiques peut être une option. " Cependant, les plus gros pollueurs sont aussi ceux qui ont la plus grande capacité de changement et d'amélioration. Se rapprocher des équipes de direction peut être bénéfique, surtout lorsqu'il s'agit d'investisseurs institutionnels importants, détenteurs d'actifs à long terme " , analyse BlackRock.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer