1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BlackRock mise sur le retour en grâce de l'énergie auprès des investisseurs
Newsmanagers07/03/2011 à 12:45

(NEWSManagers.com) - Alors que le prix du baril de pétrole ne cesse de grimper, le secteur des énergies revient sur le devant de la scène. Victime d'un certain désamour de la part des investisseurs au cours des dernières années, qui lui ont préféré les métaux précieux, le thème plait à nouveau. " Nous avons constaté une hausse des souscriptions enregistré par notre fonds énergie ces derniers mois" , confirme Poppy Allonby, co-gérante du BGF World Energy Fund de BlackRock. C'est le bon moment pour investir dans le thème de l'énergie, selon la gérante.
" Nous assistons depuis six mois à un changement structurel de la demande en énergies. Au lieu d'être portée uniquement par la consommation des pays émergents, certes toujours forte, les marchés développés affichent une demande bien plus forte que prévue, emmenée par la consommation aux Etats-Unis" , explique Poppy Allonby.
Parallèlement, l'offre ne suit pas, la production de pétrole baissant environ de 4,5 % par an. Et ce ne sont pas les récents évènements politiques au Moyen-Orient et au Maghreb qui vont arranger la situation. " Cette situation géopolitique accélère la tendance de fond. Le potentiel pour une hausse significative du prix du baril en 2011 et 2012 est indéniable" , insiste Poppy Allonby. Ce qui devrait inciter les investisseurs à s'intéresser à nouveau aux énergies fossiles et donc également aux valeurs qui interviennent dans les services pétroliers, l'exploration et la production.
Enfin, le secteur n'a pas profité de hausses importantes comme les métaux précieux et son potentiel de rattrapage demeure important. " Par ailleurs, les valorisations demeurent historiquement raisonnables et intègrent un niveau de prix du baril à 75/85 dollars" , note la gérante du BGF World Energy Fund. Parmi les plus fortes expositions du portefeuille, on retrouve des sociétés comme Anadarko, Schlumberger, Occidental, Halliburton ou encore BP et Technip.


info NEWSManagers

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer