Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

BioNTech livrera des vaccins Omicron dès octobre, mais rate le consensus
information fournie par AOF08/08/2022 à 16:29

photo d'illustration (Crédits photo : Adobe Stock -  )

photo d'illustration (Crédits photo : Adobe Stock - )

(AOF) - BioNTech a annoncé la livraison de deux vaccins adaptés au variant Omicron dès le mois d'octobre au même moment où se tiendront des campagnes de rappel utilisant des doses ciblant ce même variant. En attendant l'approbation réglementaire, BioNTech a déclaré que ses deux vaccins adaptés seraient disponibles à temps pour les campagnes.

Par ailleurs, BioNTech a réaffirmé ses prévisions de chiffre d'affaires pour les vaccins en 2022, soit 13 à 17 milliards d'euros, contre 19 milliards l'an dernier. Son partenaire Pfizer prévoit 32 milliards de dollars sur l'année en ventes de vaccins contre le COVID-19.

Au deuxième trimestre, BioNTech a enregistré un chiffre d'affaires et un bénéfice net de respectivement 3,2 milliards d'euros et 1,672 milliard d'euros, ou 6,45 euros par action. Les analystes visaient un chiffre d'affaires de 3,89 milliards et un BPA de 7,08 euros.

"Avec notre solide performance depuis le début de l'année, nous pensons être en bonne voie pour atteindre nos précédentes prévisions financières pour l'exercice en cours. Nous prévoyons une augmentation de la demande sur nos marchés clés au quatrième trimestre 2022, sous réserve de l'approbation réglementaire", a déclaré Jens Holstein, directeur financier de BioNTech.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Une course inéluctable aux nouveaux blockbusters

Le brevet du produit vedette de Merck, l'anticancéreux Keytruda, qui représente plus de 35% de ses ventes, arrive à échéance en 2028. En dépit de la perte, depuis 2019, des brevets de ses trois produits vedette (Avastin, Herceptine, Rituxan) Roche a su, lui, renouveler son portefeuille en mettant sur le marché de nouvelles molécules. Toutefois la découverte et le lancement de nouveaux médicaments sont de plus en plus coûteux. AstraZeneca dépense environ 6 milliards de dollars par an en R&D dans une industrie pharmaceutique où la durée de vie d'un brevet ne dure que dix à quinze ans. Cela amène les laboratoires à se désengager de certaines activités. Ainsi J&J, Pfizer, GSK et, sans doute, Novartis prochainement préfèrent se recentrer sur les médicaments de spécialité et abandonnent toute activité annexe.

Valeurs associées

NASDAQ -1.27%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.