Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

S&P 500 INDEX

2 461.43Pts
-0.15% 
Ouverture théorique 0

US78378X1072 SP500

Index Ex données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    2 462.25

  • clôture veille

    2 465.10

  • + haut

    2 467.11

  • + bas

    2 459.40

  • +haut 12 derniers mois

    2 467.11

  • +bas 12 derniers mois

    1 737.92

  • volume

    1 995 680 904

  • dernier échange

    08.09.17 / 22:20:01

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter S&P 500 INDEX à mes listes

    Fermer

BILAN-Marchés-Les banques centrales favorisent le risque

Reuters20/12/2013 à 18:30

* BCE et Fed auront rythmé les évolutions de marché en 2013

* Les actions s'envolent, Bund et Treasuries reculent

* Disparité sectorielle

* Les Small Caps retrouvent leur niveau d'avant-crise

* Prime des actions américaines sur les actions européennes

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS, 20 décembre (Reuters) - L'action et les annonces des grandes banques centrales, et plus particulièrement de la Réserve fédérale américaine, auront favorisé la prise de risque sur les marchés financiers en 2013 dans un contexte d'amélioration graduelle de l'économie mondiale.

Après avoir sauvé l'année 2012, les grandes banques centrales ont encore eu fort à faire cette année pour soutenir une reprise mondiale fragile et rassurer les investisseurs inquiets d'une réduction de leurs injections de liquidités.

ID:nL6N0JV22Q

"L'année 2013 restera incontestablement marquée par la détente du risque sur les marchés, même si quelques épisodes de stress ont provoqué des phases de correction temporaires. Force est de constater qu'après une année 2012 marquée par l'action dissuasive de la BCE, c'est surtout la Fed qui aura rythmé les évolutions de marché cette année", résume Alexandre Baradez, chef analyste chez IG.

Graphique de l'année boursière 2013 :

http://r.reuters.com/qad65v

Graphique de la prime de risque des actions en zone euro :

http://r.reuters.com/vad65v

L'envolée de la Bourse japonaise (+55% pour l'indice Nikkei 225 .N225 ) et les plus hauts historiques enchaînés en deuxième partie d'année à Wall Street pendant que les emprunts d'Etat considérés comme des valeurs refuges (Bund allemand et Treasuries américains) perdaient du terrain illustrent l'appétit retrouvé des investisseurs pour le risque.

Graphique de la performance des classes d'actifs en 2013 :

http://r.reuters.com/pev35v

"Les obligations gouvernementales de pays développés sont survalorisées et exposent leurs détenteurs à un risque de taux important, tandis que les actions affichent des valorisations attractives et profitent davantage de la reprise économique mondiale qui se précise", explique Vincent Juvyns, stratège chez J.P.Morgan AM, évoquant les effets favorables de la reprise sur les bénéfices des entreprises.

Graphique de l'attractivité des obligations et des actions :

http://r.reuters.com/wad65v

Les investisseurs ont d'ailleurs commencé à sortir au niveau international des fonds obligataires à partir du second semestre de l'année pour privilégier les gestions actions, selon les données de Bank of America Merrill Lynch et EPFR Global, société spécialisée dans les flux financiers.

Graphique de la collecte des fonds au niveau mondial :

http://r.reuters.com/xad65v

Graphique de la collecte des fonds en France :

http://r.reuters.com/zad65v

"Après trois années de traversée du désert, ce dernier trimestre on observe, bien qu'encore timide, un frémissement sur le marché des fonds actions", relève Carlos Pardo, directeur des études à l'Association française de la gestion financière (AFG).

"Au global, outre les efforts de désendettement des ménages, la collecte des fonds (...) est entre autres affectée par la forte, et persistante, concurrence des placements bancaires et les liquidités qui, cette année encore, devraient concentrer plus de la moitié des flux financiers nets (par ailleurs en forte diminution) des ménages", précise toutefois Pierre Bollon, délégué général de l'AFG.

Sur le plan sectoriel, les performances ont été très hétérogènes, avec des hausses prononcées pour les valeurs à forts dividendes et cash-flows et un retour sélectif des cycliques privilégiant les thématiques de restructuration, et les activités de cycle court.

"Le secteur des ressources de base, grand perdant de l'année, reflète non seulement les doutes sur la reprise des investissements en Europe, mais également les inquiétudes sur les pays émergents", observe Jeanne Asseraf-Bitton, responsable de la recherche cross asset chez Lyxor AM.

Graphique des performances sectorielles en Europe en 2013 :

http://r.reuters.com/bed65v

Elle souligne un autre fait marquant de l'année, la surperformance des petites capitalisations qui ont recouvré leur niveau d'avant-crise avant les très grandes entreprises.

"Leur surperformance notable bénéficie du rattrapage des périphéries, et de leur rebond marqué au Royaume-Uni. Avec leur valorisations attractives, et un gisement de restructurations et d'opérations bilancielles, elles ont été préférées pour participer à la reprise européenne", indique-t-elle.

Graphique comparant petites et grandes capitalisations :

http://r.reuters.com/ced65v

Si les actions ont retrouvé les faveurs des investisseurs, les disparités restent marquées entre l'Europe et les Etats-Unis, avec des écarts toujours importants en termes de valorisation entre les deux régions.

Graphique des valorisations des actions américaines et européennes :

http://r.reuters.com/ded65v

"La prime des actions américaines sur les actions européennes, même si elle est élevée, n'est pas une anomalie. La valorisation des actions américaines n'a fait que suivre la tendance de croissance des profits", rappelle Benoît Peloille, stratégiste actions chez Natixis.

Selon lui, la situation devrait d'ailleurs perdurer, l'Europe peinant à sortir de la crise quand les Etats-Unis semblent être l'une des rares zones dans le monde à pouvoir soutenir sa croissance bénéficiaire.

Pour autant, gérants, analystes financiers ou stratégistes de société de Bourse misent en grande majorité pour l'an prochain sur les actions de la zone euro, espérant profiter du soutien de... la Banque centrale européenne, qui devrait maintenir, sinon amplifier, sa politique monétaire déjà très accommodante.

Voir aussi :

* MARCHES 2014-La zone euro, "the place to be"

ID:nL6N0JO3E3

* LE POINT sur les bilans 2013 et les perspectives 2014

ID:nL6N0JZ2Z5

(Edité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

-0.15%
-0.13%
0.00%
0.00%
-0.28%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.