Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Bigben Interactive et Nacon dévissent après l'abaissement de leurs objectifs annuels
information fournie par AOF30/11/2021 à 16:28

(AOF) - Le décalage de jeux vidéo n'est pas l'apanage des plus importants acteurs de l'industrie. Après Activision Blizzard et Ubisoft, Nacon a reporté la sortie de 4 jeux sur l'exercice suivant et lancé un avertissement sur ses résultats. En Bourse, l'action Nacon dévisse de 10,36% à 4,67 euros tandis que sa maison mère, Bigben Interactive, chute 10,03% à 14,36 euros, ayant également du réduire ses objectifs. Nacon perd désormais plus de 40% depuis le 1er janvier et Bigben Interactive, plus de 20%.

Sur l'exercice 2021/2022, Bigben vise désormais un chiffre d'affaires compris entre 270 et 300 millions et un résultat opérationnel courant autour de 24 millions, soit une marge de 8,4% en milieu de fourchette.

Le groupe présent dans l'édition de jeux vidéo, les accessoires mobiles et gaming et les produits audio tablait auparavant sur un chiffre d'affaires situé entre 300 et 320 millions d'euros et sur un taux de résultat opérationnel courant (ROC) de 13%.

Cette révision des perspectives découle de la décision du pôle coté spécialisé dans les jeux vidéo, Nacon, de décaler 4 jeux, Vampire : The Masquerade Swansong, Blood Bowl 3, Train Life et Hotel Life sur l'exercice 2022/23. " Ce temps de développement supplémentaire permettra d'améliorer leur qualité et donc leur performance commerciale ", s'est justifiée la société.

Nacon cible dorénavant un chiffre d'affaires compris entre 150 et 180 millions d'euros et un ROC aux environs de 20 millions d'euros, soit un taux de résultat opérationnel courant de 12,1% en milieu de fourchette. Il tablait auparavant sur chiffre d'affaires compris entre 180 et 200 millions d'euros et un taux de ROC de 20%.

Du fait du décalage des 4 jeux sur l'exercice 2022/23, Nacon a relevé ses prévisions de revenus pour cette période. Il prévoit un chiffre d'affaires entre 250 et 300 millions d'euros et un taux de ROC supérieur à 20%. Le groupe ciblait précédemment un chiffre d'affaires entre 230 et 250 millions d'euros ainsi qu'un taux de ROC supérieur à 20%.

Logiquement, Bigben a aussi révisé à la hausse ses objectifs financiers 2022/23 avec un chiffre d'affaires désormais anticipé entre 400 et 450 millions et un taux de résultat opérationnel courant supérieur à 14%. Il escomptait auparavant un chiffre d'affaires (hors Metronic, récemment acquis) compris entre 360 et 390 millions d'euros et un taux de résultat opérationnel courant supérieur à 14%.

A l'occasion de cette publication, Bigben a indiqué qu'il étudiait le projet d'une distribution exceptionnelle en nature sous forme d'actions Nacon qui pourrait intervenir au cours du premier trimestre 2022.

Une assemblée générale des actionnaires serait ainsi convoquée dans les semaines à venir à l'effet d'approuver, notamment, cette distribution exceptionnelle en nature à concurrence d'une action Nacon pour cinq actions Bigben Interactive détenues. 4,54% du capital de Nacon pourrait ainsi être distribué aux actionnaires de Bigben.

En dépit de cet avertissement, Midcap Partners a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 8 euros sur Nacon. " L'hiver est encore long mais les beaux jours ne sont pas si loin ", a commenté le broker. Il souligne que l'exercice suivant devrait être " assez extraordinaire si le groupe arrive à sortir tous les titres prévus ".

Valeurs associées

Euronext Paris -0.35%
Euronext Paris 0.00%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 30/11/2021 à 16:28:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.