Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Berlin juge que l'euro n'est pas surévalué

Reuters06/02/2013 à 17:10

BERLIN ESTIME QUE L'EURO N'EST PAS SURÉVALUÉ

BERLIN (Reuters) - L'euro ne semble pas surévalué au vu de sa tendance à long terme, a estimé mercredi le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, alors que Paris mène depuis plusieurs jours une offensive pour réclamer des initiatives européennes en matière de taux de change.

"Si vous regardez le contexte historique, le gouvernement allemand considère que l'euro n'est pas surévalué à l'heure actuelle", a déclaré Steffen Seibert au cours d'un point de presse.

Après cette déclaration, d'autant plus remarquée que le gouvernement allemand s'exprime rarement sur les taux de change, l'euro s'est raffermi à 1,3515 dollar contre 1,3506 auparavant.

Le président français François Hollande a déclaré mardi que l'Union européenne devait se fixer un objectif à moyen terme pour le niveau de l'euro afin de prévenir des mouvements "irrationnels" comme la hausse actuelle de la monnaie unique.

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a renchéri mercredi, en annonçant que la France soulèverait la question du niveau de l'euro, qu'elle juge trop fort en ce moment, lors de la réunion de l'Eurogroupe lundi prochain à Bruxelles.

"Il y aura sûrement une conversation à ce sujet (...) mais la position du gouvernement allemand, c'est que la politique de change n'est pas un outil approprié pour accroître la compétitivité", a dit mercredi Steffen Seibert.

"Une dévaluation ciblée ne permet d'obtenir que des impulsions à court terme", a-t-il ajouté. "On ne peut pas assurer de cette manière un renforcement à long terme de la compétitivité."

Le porte-parole d'Angela Merkel a souligné que la hausse récente de la devise européenne était un signe du retour de la confiance des investisseurs, après une dépréciation "massive" au cours de la crise de la zone euro.

"Nous sommes profondément convaincus que les taux de change doivent refléter les données économiques fondamentales", a affirmé Steffen Seibert, rappelant que le G8 comme le G20 ont estimé qu'il était plus sage de laisser les marchés déterminer les taux de change.

Madeline Chambers et Gareth Jones,; Julien Dury pour le service français, édité par Véronique Tison


Mes listes

valeur

dernier

var.

94.17 -0.07%
42.98 +3.67%
1.29 -3.73%
0.095 0.00%
13.585 +0.63%
0.385 0.00%
7.02 +1.74%
2.345 0.00%
80.4 0.00%
18.53 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.