Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Berkem décale d’un an ses objectifs financiers, invoquant le contexte économique
information fournie par AOF 13/10/2023 à 18:10

(AOF) - Groupe Berkem annonce dans le cadre de la revue de ses budgets 2024, le décalage d’un an de ses objectifs financiers, initialement prévus pour l’exercice 2024 : un chiffre d’affaires de minimum 65 millions d’euros et une marge d’EBITDA de l'ordre de 25%. Le spécialiste de la chimie du végétal invoque « un contexte économique et géopolitique détérioré depuis le conflit en Ukraine » provoquant une hausse généralisée de ses charges d’exploitation due à l’inflation.

Berkem affirme avoir subi un fort ralentissement de ses pôles d'activités " Construction & Matériaux " et " Hygiène et Protection " impactés par un marché du bâtiment en fort ralentissement depuis quelques mois, lié lui aussi aux tensions inflationnistes.

Le Groupe reste cependant confiant dans sa croissance future : ses pôles d'activités " Santé, Beauté & Nutrition " et " Industrie " connaissent " une excellente dynamique commerciale " en 2023, et les nombreux investissements, notamment en R&D et en affaires réglementaire dans le but de renforcer ses innovations " produits ", recrutements et opérations de croissance externe réalisés cette année " devraient porter leurs fruits rapidement ".

Les objectifs restent inchangés mais le Groupe ambitionne désormais leur atteinte à horizon 2025.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur de la chimie

Rien ne va plus pour la chimie allemande

La chimie allemande, très dépendante du gaz russe, est en difficulté. Suite à des ventes en berne dans le secteur automobile et une demande en recul dans la construction, la production est en baisse de 8,5 % en 2022, avec un chiffre d'affaires global en repli de 1,6 % à 63,1 milliards d'euros. La chimie de spécialité s'en sort mieux. En revanche le taux d'utilisation des capacités de production dans la chimie de base a nettement ralenti pour atteindre moins de 80 %. Le troisième secteur industriel allemand est tenté par la délocalisation vers les Etats-Unis, où les coûts de l'énergie sont bien moindres. Avec l'Inflation Reduction Act, les Etats-Unis ont mis en place un environnement approprié aux défis actuels.

Valeurs associées

3,00 EUR Euronext Paris 0,00%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.