Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bénéfice de Goldman Sachs en hausse de 50% grâce aux obligations

Reuters16/10/2014 à 17:50

BÉNÉFICE DE GOLDMAN SACHS EN HAUSSE DE 50%

par Lauren Tara LaCapra et Tanya Agrawal

(Reuters) - Goldman Sachs Group a fait état jeudi d'un bénéfice net en hausse de 50% au troisième trimestre grâce à un brusque rebond de l'activité sur le marché obligataire le mois dernier.

Le bénéfice net est ressorti à 2,14 milliards de dollars, soit 4,57 dollars par action, contre 1,43 milliard de dollars (2,88 dollars par action) un an plus tôt.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 3,21 dollars par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le PDG, Lloyd Blankfein, a cité une amélioration de la conjoncture économique pour expliquer les performances de la banque mais il a également admis que "les conditions et le sentiment peuvent changer rapidement".

Le produit net bancaire (PNB) sur les taux fixes, les changes et les matières premières (FICC) a bondi de 74% pour atteindre 2,17 milliards de dollars.

Le marché obligataire est sorti de sa torpeur à la faveur de bons indicateurs américains, des mesures de stimulation prises par la Banque centrale européenne et du départ de Pimco de son fondateur Bill Gross, l'une des personnalités les plus influentes de la gestion obligataire.

Mais l'activité de la division FICC n'en est pas moins sur le déclin depuis 2009, une réglementation contraignante décourageant les banques de s'y aventurer pour leur propre compte. Goldman Sachs n'en a cure, comptant se substituer sur ce segment aux concurrents qui l'abandonnent ou y réduisent leur présent.

La division FICC a contribué pour environ 26% au produit net bancaire (PNB) global de Goldman Sachs au dernier trimestre. Il représentait 40% du PNB global en 2009 et 25% l'an dernier.

"C'est bon signe; cela veut dire que la période de vaches maigres sur le parquet tire peut-être à sa fin", dit Chris Kotowski, analyste d'Oppenheimer.

IPO D'ALIBABA

Le PNB global de Goldman a augmenté de 25% à 8,39 milliards de dollars au dernier trimestre.

Le PNB tiré des commissions sur les placements d'actions a augmenté de 54% pour atteindre 426 millions de dollars.

Goldman, numéro un pour les commissions pour placements d'actions et les services de conseil sur la période janvier-septembre, selon les données Thomson Reuters, a profité notamment de sa participation à l'introduction à Wall Street du géant chinois du commerce en ligne Alibaba pour 25 milliards de dollars.

Le revenu global tiré de la banque d'investissement, qui comprend les fusions et acquisitions et les placements d'actions et d'obligations, a augmenté de 26% à 1,46 milliard de dollars.

Celui de la gestion d'investissements, un segment que Goldman Sachs tente de développer, a augmenté de 20% à 1,46 milliard de dollars également.

Comme d'autres établissements, Goldman Sachs s'emploie à réduire les coûts, salariaux notamment. Mais ceux-ci ont augmenté de 18% et les charges d'exploitation totales de 12%.

Le rendement des fonds propres annualisé a été de 11,8% sur le trimestre et de 11,2% sur une période de neuf mois. C'est plus que le minimum de 10% que les analystes considèrent généralement comme étant le coût du capital d'une banques. Mais c'est largement en deçà des 30% voire plus qu'inscrivait la banque quand elle était plus florissante.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.