Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MARIE BRIZARD

7.96EUR
+0.38% 
Ouverture théorique 7.96

FR0000060873 MBWS

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    7.92

  • clôture veille

    7.93

  • + haut

    7.97

  • + bas

    7.90

  • volume

    3 395

  • valorisation

    226 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    20.04.18 / 17:35:11

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    7.17

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    8.75

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter MARIE BRIZARD à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MARIE BRIZARD à mes listes

    Fermer

Belvédère : lettre ouverte aux Pouvoirs Publics

Boursorama14/01/2011 à 14:30

BELVEDERE

Beaune, le 14 janvier 2011

Lettre ouverte aux Pouvoirs Publics

LA SPECULATION FAIT-ELLE ENCORE LA LOI EN FRANCE ?

Il est de notoriété publique que le Groupe BELVEDERE subit une agression extrêmement virulente de la part de Fonds spéculatifs étrangers conseillés par la Banque Lazard et opérant de manière opaque depuis des paradis fiscaux : depuis maintenant deux ans et demi, cette agression a été organisée et planifiée sur plusieurs pays, de manière systématique.

Cette agression, qui a suscité peu de débats, n’a jamais eu qu’un seul but sous plusieurs formes : dépecer le Groupe BELEVDERE et mettre la main sur ses marques internationales à vil prix, et, ainsi, ruiner le Groupe BELVEDERE et ses actionnaires, sans que jamais ne soit prise en considération l’existence des 4000 salariés du groupe.

Cette agression n’a curieusement pas étonné certains des représentants d’Autorités créées pour être indépendantes : coté sur la place de Paris, le Groupe BELVEDERE dépend de la juridiction de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Or l’AMF n’a , de fait , jamais exercé, à l’égard du Groupe BELVEDERE, sa mission de protection et de régulation des marchés financiers de manière équitable.

· Les mouvements autorisés des dirigeants et de la société sur des titres financiers cotés font l’objet de communications régulières de l’AMF dans des délais courts.

· Inversement, l’AMF, qui n’a pas joué son rôle de protection des petits porteurs à l’origine de « l’affaire Belvédère », n’a jamais répondu formellement à toutes nos demandes d’enquêtes sur les mouvements anormaux constatés sur ses titres financiers depuis un an, et dont l’intensité dépasse l’entendement.

Deux poids, deux mesures, mais au bénéfice de qui ?

Bien plus, le Groupe BELVEDERE fait, sans que personne ne s’en émeuve, l’objet d’un véritable acharnement judiciaire de la part de ces Fonds spéculatifs.

Ceux-ci ont absolument tout tenté pour empêcher BELEVDERE de sortir de la Sauvegarde en présentant un plan de règlement de son passif.

S’ils ont échoué, ils ne se sont pour autant pas avoués vaincus.

Ils développent, depuis, une extraordinaire énergie qui n’a d’égale que leur volonté de nuire

En multipliant les démarches et incidents procéduraux, en mobilisant de multiples réseaux dits d’influence, ils n’ont de cesse que d’atteindre l’objectif qu’ils se sont fixés depuis l’origine : s’approprier les actifs du Groupe pour servir leurs intérêts purement spéculatifs.

On ne pourrait comprendre qu’ils arrivent à leurs fins.

Un passé récent nous a violemment rappelé que le monde économique réel, celui de ceux qui travaillent et produisent, était la première victime de la spéculation financière.

Nous ne pouvons imaginer que la crise de 2008 n’ait servi de leçon à personne.

Nous ne pouvons imaginer que les premières victimes de cette crise, les entreprises et leurs salariés, soient déjà oubliées.

Nous ne pouvons imaginer que les mêmes aveuglements et les mêmes dérives se reproduisent.

Nous ne pouvons imaginer que la spéculation financière ait repris le contrôle de l’économie réelle.

Les Autorités, de quelque nature qu’elles soient, ne peuvent avoir vocation à permettre qu’à nouveau la spéculation aveugle impose sa propre loi : celle de leur profit immédiat quelles qu’en soient les conséquences.

Les lois françaises protègent les entreprises qui rencontrent des difficultés. L’intérêt de l’entreprise et la protection de ses salariés priment tout autre intérêt, fut-ce celui des créanciers.

La question que nous soulevons ici est finalement de savoir qui, en France, fait réellement la Loi et la fait respecter.

Par la présente, nous demandons aux Pouvoirs Publics de la République Française de se saisir de cette affaire dans les meilleurs délais et de faire cesser une situation qui voit de purs spéculateurs dont le profit immédiat est la seule et unique motivation, chercher méthodiquement et cyniquement à détruire une entreprise.

Valeurs associées

+0.38%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.