Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BARCLAYS

215.95GBX
+0.21% 
valeur indicative 2.46 EUR

GB0031348658 BARC

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    215.35

  • clôture veille

    215.50

  • + haut

    216.10

  • + bas

    214.65

  • volume

    18 110 834

  • valorisation

    3 693 074 MGBX

  • capital échangé

    0.11%

  • dernier échange

    23.04.18 / 15:24:56

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    192.15

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BARCLAYS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BARCLAYS à mes listes

    Fermer

Barclays - La BFI a pesé sur le résultat du T1

Reuters27/04/2016 à 09:56
    * Bénéfice T1 £793 mlns (consensus: £846 mlns) 
    * Revenus de la BFI -31% 
    * Discute de la cession d'actifs en France 
    * L'action gagne près de 2,8% 
 
 (Actualisé avec des précisions, cours de Bourse) 
    LONDRES, 27 avril (Reuters) - Barclays  BARC.L  a annoncé 
mercredi un bénéfice imposable en chute de 33% au premier 
trimestre, et de ce fait inférieur aux prévisions, la banque 
britannique, comme ses homologues américaines, ayant fait état 
d'une baisse des revenus du pôle banque d'investissement dans un 
environnement de marché peu porteur. 
    Le bénéfice du premier trimestre est de 793 millions de 
livres (1,02 milliard d'euros), en deçà de son propre consensus 
qui le donnait à 846 millions, contre 1,057 milliard un an 
auparavant. 
    Le bénéfice de la banque d'investissement (BFI) a chuté de 
31% durant le trimestre, conséquence d'une baisse de l'activité 
de trading et d'une hausse des créances douteuses due à son 
exposition aux secteurs pétrolier et gazier. 
    Cette médiocre performance avait déjà été anticipée par la 
banque britannique le 5 avril dernier.   
    Celle-ci a dit qu'elle discutait de la vente de ses 
opérations de banque de détail en France à AnaCap Financial 
Partners, opération s'inscrivant dans un mouvement de cession 
d'actifs jugés non stratégiques afin de réduire les coûts et de 
rétablir des soldes solides. 
    Barclays a pareillement décidé de vendre sa participation de 
62% dans Barclays Africa Group  BGAJ.J  et de se retirer 
d'Afrique pour se recentrer sur la Grande-Bretagne et les 
Etats-Unis.   
    Elle a souligné que la performance de ses deux principales 
divisions, Barclays UK et Barclays Corporate and International, 
avait été solide avec un rendement des fonds propres combiné de 
9,9%, porté essentiellement par la Grande-Bretagne, où ce 
rendement a atteint 20,5%. 
    Le résultat de la division Consumer, Cards and Payments a 
augmenté de 24% à 917 millions de livres, grâce en particulier à 
la croissance de l'activité aux Etats-Unis et en Allemagne. 
    "La performance des activités essentielles montre 
aujourd'hui la puissance en devenir du groupe une fois qu'il 
sera libéré du poids du non essentiel", a déclaré le directeur 
général Jes Staley dans un communiqué qui retrace les premiers 
résultats dégagés suivant sa stratégie "transatlantique". 
    Celle-ci se caractérise aussi par un dividende ramené à 3 
pence par action pour cette année contre 6,5 pence sur les 
résultats de 2015 par souci de préserver l'intégrité du capital 
tout en cédant les actifs dont l'établissement ne veut plus. 
    Le ratio de fonds propres CET1 a fléchi à 11,3% fin mars 
contre 11,4% à la fin 2015.  
    Les analystes de Bernstein observent qu'un avenir radieux 
n'est pas garanti pour la banque, évoquant une possible hausse  
du risque de dépréciations sur les cartes de crédit, la 
performance médiocre de la BFI et les incertitudes entourant les 
cessions sur lesquelles compte la banque pour étayer ses fonds 
propres. 
    Dans l'intervalle, la Bourse de Londres fait bon accueil aux 
annonces de la banque, dont l'action gagne près de 2,8% une 
demi-heure après l'ouverture, tandis que l'indice FTSE 100 
 .FTSE  est pratiquement étale.  
     
 
 (Lawrence White et Andrew MacAskill, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français, édité par Marc Joanny) 
 

Valeurs associées

+0.21%
-0.67%
+0.14%

Mes listes

valeur

dernier

var.

45.66 +0.33%
8.084 -1.85%
88.4 -0.39%
24.74 -0.08%
4.846 -0.74%
44.495 +1.11%
68.95 -5.35%
11.69 -1.39%
18.728 +1.07%
3.78 -1.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.