Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BARCLAYS

216.35GBX
+0.39% 
valeur indicative 2.47 EUR
Ouverture théorique 215.35

GB0031348658 BARC

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    215.35

  • clôture veille

    215.50

  • + haut

    216.65

  • + bas

    214.65

  • volume

    103 671 674

  • valorisation

    3 699 915 MGBX

  • capital échangé

    0.61%

  • dernier échange

    23.04.18 / 17:50:24

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    192.15

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BARCLAYS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BARCLAYS à mes listes

    Fermer

Barclays et d'ex-dirigeants poursuivis pour des opérations avec le Qatar

Reuters20/06/2017 à 13:58

BARCLAYS ET D'EX-DIRIGEANTS POURSUIVIS POUR DES OPÉRATIONS AVEC LE QATAR

par Kirstin Ridley et Lawrence White

LONDRES (Reuters) - Barclays et quatre de ses anciens dirigeants sont poursuivis au pénal pour des versements, non divulgués à l'époque, à des investisseurs qataris lors d'une levée de fonds de 12 milliards de livres (13,5 milliards d'euros) réalisée par la banque au plus fort de la crise financière de 2008.

Le Serious Fraud Office, le service britannique de lutte contre les fraudes financières, a dit mardi qu'il inculpait Barclays pour tentative de fraude et d'obtention d'un soutien financier illicite, ce qui en fait la première banque poursuivie au pénal pour des actes commis pendant la crise financière.

Barclays a dit qu'elle étudiait sa position et qu'elle attendait plus de précisions sur les charges retenues à son encontre par le SFO à l'issue de cinq ans d'enquête sur une injection massive de capital qui lui avait permis d'éviter le sort de Lloyds et RBS, toutes deux renflouées sur fonds publics.

Le SFO poursuit aussi quatre ex-hauts dirigeants de Barclays, John Varley, Roger Jenkins, Thomas Kalaris et Richard Boath, après l'enquête sur la levée de fonds en deux temps qui incluait un prêt de 3 milliards de dollars de Barclays à l'émirat de Golfe.

Un avocat de Roger Jenkins a dit qu'il se "défendrait vigoureusement" contre les accusations portées à son encontre ajoutant que son client avait bénéficié de conseils juridiques aussi bien internes qu'externes à l'époque.

Un porte-parole de Richard Boath s'est refusé à tout commentaire de même qu'un avocat représentant John Varley tandis qu'un conseil de Thomas Kalaris n'a pu être joint dans l'immédiat.

Les quatre hommes sont les plus hauts dirigeants de banque à être inculpés en Grande-Bretagne pour des délits présumés commis pendant la crise financière et ils encourent des peines de prison allant jusqu'à dix ans s'ils sont reconnus coupables.

CONFORTABLES PLUS-VALUES

Le cabinet d'avocats britannique RPC a dit qu'il étudiait la possibilité de poursuites au civil pour le compte d'actionnaires de Barclays après les accusations portées par le SFO.

Barclays, première banque à faire l'objet de poursuites depuis que David Green a pris la tête du SFO en 2012, pourrait être mise à l'amende.

Le Qatar, qui a de nombreux intérêts en Grande-Bretagne, n'a fait l'objet d'aucune accusation.

John Varley, ex-directeur général de la banque, Roger Jenkins, ancien responsable des questions fiscales, Thomas Kalaris, qui était directeur général de la division gestion privée de Barclays, et Richard Boath, ex-directeur des institutions financières pour l'Europe, ont été inculpés de tentative de fraude du fait de déclarations mensongères lors de l'opération de levée de fonds de juin 2008.

John Varley et Roger Jenkins sont inculpé du même chef pour la deuxième opération d'augmentation de capital d'octobre 2008. Ils sont aussi inculpés de tentative d'obtention d'un soutien financier illicite, a dit le SFO.

Ce dernier a concentré son enquête sur les arrangements commerciaux entre Barclays et des investisseurs qataris lors des deux augmentations de capital d'urgence réalisées en juin et en octobre 2008, au plus fort de la crise financière.

Qatar Holding, partie intégrante du fonds souverain qatari, et Challenger, un véhicule d'investissement de l'ancien Premier ministre qatari, le cheikh Hamad ben Jassem ben Jaber al Thani, ont investi près de 5,3 milliards de livres dans Barclays.

Les autorités britanniques ont cherché à déterminer si des versements au Qatar effectués par Barclays au même moment, comme 322 millions de livres au titre d'une convention d'assistance et de conseil ainsi qu'un prêt de plusieurs milliards de dollars, avaient été effectués de bonne foi et rendus publics correctement.

La Qatar, qui a réalisé une confortable plus-value sur son investissement dans Barclays, en demeure le principal actionnaire avec une participation d'environ 6%, selon des données de Thomson Reuters.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Valeurs associées

+0.39%

Mes listes

valeur

dernier

var.

42.9 +0.19%
0.46 -17.86%
5438.55 +0.48%
0.203 -0.98%
0.709 -8.58%
14.93 -0.76%
6.67 +1.18%
81.98 0.00%
51.16 +1.03%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.