Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Barclays discute avec Absa pour se renforcer en Afrique

Reuters21/08/2012 à 19:35

BARCLAYS SOUHAITE REGROUPER SES ACTIVITÉS AFRICAINES POUR LES DYNAMISER

LONDRES/JOHANNESBOURG (Reuters) - La banque britannique Barclays est en discussions avec sa filiale sud-africaine Absa Group pour regrouper leurs activités en Afrique afin d'accélérer leur croissance sur le continent.

Barclays détient depuis 2005 une participation majoritaire dans Absa (56%), la troisième banque sud-africaine et le premier établissement de prêts aux particuliers du pays, mais les deux établissements sont restés depuis des entités séparées hors d'Afrique du Sud.

Dans un cas, en Tanzanie, les deux banques mènent même des opérations parallèles dans le même pays.

Barclays a fait savoir que le regroupement de ces activités l'aiderait à accroître ses opportunités de croissance en Afrique.

"L'activité en Afrique est un important facteur de croissance à long terme", a estimé Mike Trippit, analyste chez Oriel Securities. Selon lui, le portefeuille de prêts de Barclays en Afrique devrait progresser en moyenne de 9% par an entre 2011 et 2015, contre 5% pour l'ensemble du groupe.

Pour les analystes, Absa a tardé à profiter de ses liens capitalistiques avec Barclays pour se développer sur le continent africain face à la croissance rapide de sa compatriote et rivale Standard Bank.

La banque sud-africaine connaît un parcours boursier difficile en raison de craintes d'une hausse de ses créances douteuses, qui pourrait mettre à mal son redressement. Absa a annoncé le mois dernier une baisse inattendue de ses résultats au premier semestre.

Le titre Absa a reculé de près de 7% sur les six derniers mois, soit la plus forte baisse parmi les quatre plus grandes banques sud-africaines. Pour comparaison, la rivale FirstRand a gagné près de 20% sur la même période.

ÉCONOMIES EN VUE

Le projet dévoilé mardi prévoit un regroupement des activités au Botswana, au Ghana, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, en Zambie et dans les îles de l'océan Indien, Barclays demeurant l'actionnaire majoritaire de la nouvelle structure.

Barclays et Absa se sont déjà entendues pour élaborer des stratégies communes et ont mis en place une direction conjointe pour piloter l'expansion de leurs activités en Afrique.

"Ce regroupement d'activités va faire écho à la structure opérationnelle et directionnelle déjà mise en place. Cela va nous fournir une plate-forme pour davantage de croissance", a fait valoir Maria Ramos, directrice exécutive d'Absa et de Barclays Africa.

Les deux banques espèrent développer leur activité de détail et de prêts aux entreprises dans tout le continent africain, tout en développant la banque d'investissement. Elles ont lancé des services financiers au Botswana, au Mozambique et en Zambie, et ont prévu de déployer des produits financiers similaires au Kenya.

"Cela conduira à des économies de coûts", a observé Faizal Moolla, analyste chez Avior Research. "Cela pourrait signifier qu'Absa va se concentrer sur l'Afrique du Sud et que la nouvelle entité issue du regroupement mènera le développement en Afrique".

Barclays a indiqué que le regroupement ne se traduirait pas par des réductions d'effectifs.

L'action Barclays s'adjugeait 2,93% à 196,5 pence vers 14h20 GMT, surperformant l'indice des valeurs bancaires européennes (+1,72%).

Rhys Jones, Matthew Scuffham et Helen Nyambura-Mwaura; Tangi Salaün et Blandine Hénault pour le service français, édité par Marc Angrand

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.