Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Barack Obama rejette les propositions budgétaires républicaines

Reuters04/12/2012 à 09:31

BARACK OBAMA REJETTE LES PROPOSITIONS BUDGÉTAIRES RÉPUBLICAINES

WASHINGTON (Reuters) - La Maison Blanche a rejeté lundi des propositions budgétaires républicaines comportant une réforme fiscale et une réduction des dépenses, jugeant qu'elles ne permettent pas au président Barack Obama de tenir sa promesse d'augmenter les impôts des classes les plus favorisées.

"La lettre républicaine adressée aujourd'hui ne passe pas le test d'équilibre. En fait, elle promet d'abaisser les impôts des plus riches et laisse la classe moyenne régler la facture", explique dans un communiqué Dan Pfeiffer, le directeur de la communication de la Maison Blanche.

Les chefs de file républicains de la Chambre des représentants ont soumis lundi un projet de réduction des dépenses de 2.200 milliards de dollars sur dix ans, dernière proposition en date de leur part pour éviter le "mur budgétaire" en fin d'année.

Si l'on prend en compte les mesures de réduction du déficit promulguées l'an passé et les économies réalisées avec les retraits militaires d'Afghanistan et d'Irak, le projet d'économies atteindrait les 4.600 milliards de dollars sur dix ans, selon des représentants républicains.

Le président républicain de la Chambre John Boehner et six autres leaders républicains ont soumis cette proposition dans un courrier adressé au président Barack Obama.

Selon le parti conservateur, elle permettrait de réaliser 240 milliards de dollars d'économies supplémentaires par rapport au projet du président. Le camp républicain envisage 1.000 milliards de coupes budgétaires de plus qu'Obama. Le président veut, lui, accroître les recettes fiscales de 800 millions et les mesures de relance de la croissance de 200 milliards.

LE RISQUE DE LA RÉCESSION

Les conservateurs proposent en outre de réduire le coût de l'assurance maladie de 600 milliards sur dix ans, ce qui représente 250 milliards de plus que ce qu'a proposé le président la semaine dernière.

"Leur projet ne comporte rien de neuf et ne dit rien des déductions et des échappatoires légales qu'ils élimineraient et des économies sur le programme Medicare qu'ils réaliseraient. Des analystes indépendants qui ont examiné de tels projets en ont conclu qu'il faudrait alourdir la fiscalité des classes moyennes pour compenser l'allègement des très hauts revenus".

Barack Obama avait scandalisé les républicains la semaine dernière en proposant une augmentation de 1.600 milliards de dollars (1.200 milliards d'euros) de recettes fiscales et des baisses limitées des dépenses publiques.

John Boehner avait déclaré dans la foulée que les négociations entre les deux camps étaient au point mort, carrément dans "l'impasse".

Démocrates et républicains ont jusqu'au 31 décembre pour se mettre d'accord sur les moyens de réduire le déficit des finances publiques.

Faute d'accord entre la Maison blanche et le Congrès, dès le 2 janvier, l'ensemble des allègements fiscaux décidés sous George Bush et reconduits sous Barack Obama disparaîtront, tandis que les dépenses publiques seront automatiquement réduites conformément à l'accord sur le relèvement du plafond de la dette négocié à l'été 2011.

Ce "mur budgétaire", que les Américains appellent aussi "falaise" et qui recouvre la coïncidence de ces deux événements distincts, risque de coûter à l'économie américaine rien moins qu'une récession.

Richard Cowan et Jeff Mason, Wilfrid Exbrayat et Jean-Philippe Lefief pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.