1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Banquiers centraux/BCE: Les taux pourraient encore baisser mais restons prudents, selon De Guindos
Reuters09/10/2019 à 11:15

BANQUIERS CENTRAUX/BCE: LES TAUX POURRAIENT ENCORE BAISSER MAIS RESTONS PRUDENTS, SELON DE GUINDOS

(Reuters) - La BCE pourrait encore baisser ses taux mais doit agir avec prudence parce que les effets secondaires de sa politique monétaire commencent à se faire sentir, déclare le vice-président de l'institut d'émission, Luis de Guindos, dans un entretien publié mercredi.

"Nous devons attendre de voir comment évoluent les prévisions", dit-il à Market News en réponse à une question sur la possibilité de nouvelles mesures monétaires lors de la réunion d'octobre. "Et nous devons attendre de voir comment évoluent les risques baissiers".

Dans l'entretien, publié sur le site de la BCE, Luis de Guindos répond également à une question lui demandant si les mesures annoncées récemment pour atténuer l'effet sur les banques commerciales des taux négatifs ("tiering") pourraient ouvrir la voie à de nouvelles baisses de taux.

"Nous n'en avons pas parlé, mais je pense que -0,5% est le bon niveau à l'heure actuelle, et concernant d'éventuelles baisses à venir, nous aurons une bonne discussion approfondie au sein du Conseil des gouverneurs", dit-il.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Wanad00
    09 octobre11:59

    Je rigole... Après avoir dénié le rôle de l'épargne dans l'économie, il y en a même qui ose remettre en cause le rôle des banques. Si la rareté fait la valeur des choses, quand il y a de l'argent en veux-tu en voilà, plus rien n'est rare, et donc, plus rien ne vaut rien ! Surtout vrai pour le travail !!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer