Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

SOCIETE GENERALE

46.0000EUR
+0.89% 
Ouverture théorique 46.0000
indice de référence CAC 40

FR0000130809 GLE

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    45.5500

  • clôture veille

    45.5950

  • + haut

    46.0000

  • + bas

    45.5050

  • volume

    2 821 115

  • valorisation

    37 164 MEUR

  • capital échangé

    0.35%

  • dernier échange

    23.04.18 / 17:35:27

  • secteur

    Banques

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    43.2400

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    48.7600

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter SOCIETE GENERALE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter SOCIETE GENERALE à mes listes

    Fermer

Banques-Assouplissement envisagé pour le ratio de levier

Reuters06/04/2016 à 13:43
    par Huw Jones 
    LONDRES, 6 avril (Reuters) - Les régulateurs bancaires 
internationaux ont proposé mercredi un assouplissement des 
règles de fonds propres applicables aux banques très actives sur 
les produits dérivés, prenant en compte les récriminations du 
secteur bancaire sur les conséquences du durcissement de la 
réglementation sur ses activités et sa rentabilité. 
    Les banques ont fait campagne en faveur d'une modification 
du mode de calcul du ratio de levier qui rapporte les fonds 
propres d'un établissement au total de son bilan et dont 
l'entrée en vigueur est prévue pour janvier 2018.  
    Pour l'heure, la définition retenue par le Comité de Bâle 
sur la supervision bancaire prévoit que les banques doivent 
prendre en compte leur exposition brute aux produits dérivés, 
comme les swaps de taux d'intérêt, pour le calcul du ratio de 
levier. 
    Les banques ont plaidé pour que ce mode de calcul soit 
amendé en faisant valoir qu'une grande partie des transactions 
sur produits dérivés ont vocation à l'avenir à transiter par des 
chambres de compensation afin d'en assurer la bonne fin.  
    Le passage par une chambre de compensation, réclamé par les 
superviseurs, impose la constitution par les clients des banques 
d'un dépôt de garantie afin de couvrir leurs pertes éventuelles. 
    Les banques veulent pouvoir déduire ces dépôts de garantie 
de leur exposition en produits dérivés pour obtenir une 
exposition nette et réduire ainsi les exigences de fonds propres 
correspondantes.  
    Le comité de Bâle a déjà proposé de remplacer la méthode 
actuelle de calcul de l'exposition aux produits dérivés en 
recourant à une approche standardisée de mesure du risque de 
contrepartie. 
    Cette approche déjà utilisée dans le cadre d'autres règles 
du Comité en matière de fonds propres, permettrait déjà une 
certaine réduction des expositions aux produits dérivés. 
    Mais le Comité a dit qu'il souhaitait réunir des 
informations complémentaires avant de se prononcer sur la 
possibilité de déduire les dépôts de garantie.  
    La FIA, une organisation professionnelle représentant les 
intervenants sur les marchés de dérivés, a regretté que le 
Comité de Bâle n'ait pas autorisé la prise en compte des dépôts 
de garantie et de l'exposition nette des banques, ce qui aurait, 
selon elle, contribué à développer la compensation centralisée. 
    "Notre inquiétude est que cela rende plus difficile la 
couverture de risques par les intervenants en utilisant des 
dérivés négociés via une chambre de compensation", a dit Walt 
Lukken, le dirigeant de la FIA, dans un communiqué. 
    La Deutsche Bank  DBKGn.DE  a publiquement dit qu'elle était 
pénalisée par les règles comptables internationales qui 
l'obligent à comptabiliser ses expositions aux produits dérivés 
en brut jusqu'à ce que les opérations soient dénouées. 
    Les règles comptables en vigueur aux Etats-Unis permettent 
aux banques américaines de comptabiliser leurs opérations en net 
avant leur dénouement. 
    Le Comité de Bâle a dit que l'une des deux approches 
envisagées sera retenue et s'appliquera à toutes les banques 
afin d'assurer une cohérence globale. 
    Le Comité a aussi levé un peu plus le voile sur le super 
ratio de levier qui pourrait être imposé aux 30 plus grandes 
banques internationales comme Goldman Sachs  GS.N , Société 
générale  SOGN.PA , Morgan Stanley  MS.N  ou HSBC  HSBA.L . 
    La plupart des banques devront se conformer à un ratio de 
levier de 3% mais les régulateurs souhaitent imposer un ratio 
plus élevé aux grandes banques, dites systémiques en raison des 
conséquences des éventuelles difficultés qu'elles pourraient 
rencontrer sur le système financier international. Nombre 
d'entre elles affichent déjà un ratio de levier d'au moins 4%. 
    Le Comité de Bâle prévoit d'achever ses travaux sur le ratio 
de levier d'ici la fin de l'année.  
     
    * Le document consultatif du Comité de Bâle les 
modifications envisagées au ratio de levier : http://bit.ly/1RDQuya 
    * Le communiqué de la FIA sur les propositions du Comité de 
Bâle : http://bit.ly/1TBzQki 
    * Sur le même thème :  
    BREAKINGVIEWS-Bank overseers take calculated risk on 
derivatives   
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 

Valeurs associées


Mes listes

valeur

dernier

var.

105 +0.29%
8.45 +1.88%
25.45 +18.65%
106.09 -0.05%
5.23 +0.58%
89.8 -0.66%
11.25 +1.81%
0.675 -2.88%
94.39 +0.29%
76.08 +0.96%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.