1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bank of America publie des résultats mitigés
Reuters16/04/2019 à 15:48

    * Les revenus inférieurs aux attentes
    * Le bénéfice meilleur que prévu
    * Les revenus du trading chutent

 (Actualisé avec précisions, contexte, citation, cours de
Bourse)
    par Matt Scuffham et Siddharth Cavale
    16 avril (Reuters) - Bank of America (BofA)  BAC.N  a publié
mardi des résultats trimestriels mitigés, avec un chiffre
d'affaires inférieur aux attentes mais un bénéfice meilleur que
prévu via la réduction de ses coûts et la progression de son
encours de crédit.
    Comme ses concurrentes aux Etats-Unis, la deuxième banque
américaine par les actifs a eu du mal à faire progresser son
produit net bancaire au premier trimestre et a souffert d'une
chute de revenus de ses activités de trading du fait d'une
moindre volatilité sur les marchés financiers.
    Ce contexte a contraint les grandes banques américaines à
s'appuyer sur des mesures d'économies pour gonfler tout de même
leurs bénéfices.
    JPMorgan  JPM.N  a fait figure d'exception. La première
banque du pays par les actifs est parvenue à faire croître ses
revenus et à dégager un bénéfice supérieur aux attentes tout en
augmentant ses dépenses avec ses investissements dans les
nouvelles technologies.
    Le produit net bancaire de Bank of America s'est légèrement
contracté à 23 milliards de dollars au premier trimestre, contre
23,1 milliards un an plus tôt et 23,3 milliards attendus par les
analystes.
    Hors exceptionnels, BofA a réalisé un bénéfice de 71 cents
par action alors que les analystes attendaient en moyenne 66
cents selon les données IBES de Refinitiv.
    L'action a ouvert en baisse de 1,9% avant de réduire
légèrement ses pertes à Wall Street.
    
    BOFA A PROFITÉ DE LA HAUSSE DES TAUX
    BofA a enregistré une croissance de son encours de crédit
auprès des particuliers de 3% et de 4% auprès des entreprises,
ce qui lui a permis d'engranger davantage de revenus à la faveur
de la poursuite de la hausse des taux d'intérêt l'an dernier aux
Etats-Unis. La vitalité de l'économie américaine lui a en outre
permis de contenir ses créances douteuses et de conserver une
saine qualité de crédits.
    Globalement, le bénéfice de BofA dépend fortement de
l'évolution des taux d'intérêt car elle dispose d'un important
volume de dépôts, en hausse de près de 5% à environ 1.400
milliards de dollars, et qu'elle est fortement exposée au marché
immobilier.
    Pour Paul Donofrio, son directeur financier, cette
croissance des dépôts et du crédit montre que l'économie
américaine reste solide malgré les craintes de récession.
    "Bank of America prouve depuis des années maintenant que
nous sommes capables d'obtenir une bonne croissance dans une
économie qui ne croît que modérément, même si elle ralentit",
a-t-il dit au cours d'une conférence téléphonique avec des
journalistes.
    Le revenu net d'intérêts de la banque a grimpé de 5% à 12,38
milliards de dollars.
    Comme ses pairs, Bank of America a souffert dans ses
activités de marchés sur le début de l'année, en raison d'une
moindre volatilité et du fonctionnement ralenti d'une grande
partie des administrations fédérales aux Etats-Unis en raison du
"shutdown".
    Ses revenus du trading se sont repliés de 17% au premier
trimestre, avec des baisses de 22% sur les marchés actions et de
8% sur les marchés obligataires.
    Les commissions tirées des activités de conseil sont restées
stables, signe que Bank of America a moins profité des
fusions-acquisitions que les divisions de banque
d'investissement de ses rivales. Goldman Sachs  GS.N  a ainsi
fait état d'un bond de 51% de ses propres commissions de conseil
financier.

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Graphique interactif sur l'évolution des estimations des
bénéfices des banques    https://tmsnrt.rs/2HOVt1D)
Perf Banques US vs UE    https://tmsnrt.rs/2D7rWMG
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Avec Imani Moise et David Henry
Bertrand Boucey pour le service français, édité par Catherine
Mallebay-Vacqueur)
 

Valeurs associées

MIL -1.25%
MIL -0.40%
MIL 0.00%
MIL -2.92%
MIL -1.17%
Tradegate -0.44%
Tradegate -0.30%
Euronext Amsterdam -1.64%
Euronext Amsterdam -2.41%
Euronext Paris -2.23%
Euronext Paris -1.07%
Euronext Paris +17.56%
Euronext Paris -0.79%
Euronext Paris -2.89%
LSE +0.52%
LSE -1.69%
LSE -3.55%
XETRA -2.51%
XETRA -1.70%
Swiss EBS Stocks 0.00%
LSE Intl -1.47%
LSE Intl -0.84%
LSE Intl +1.25%
SIX Swiss Exchange -1.08%
SIX Swiss Exchange -1.28%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%
Sibe -1.90%
Sibe -1.42%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

CGG
1.608 -1.26%
12.785 -0.39%
1.11665 +0.04%
71.72 -0.44%
49.01 -1.52%

Les Risques en Bourse

Fermer