Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Bank of America : les profits s'envolent au troisième trimestre
information fournie par AOF14/10/2021 à 14:38

(AOF) - Les profits de Bank of America ont augmenté de 58% au troisième trimestre, soutenu par 1,2 milliard de dollars de reprises de provisions pour créances douteuses, la nette progression des revenus d'intérêt et la performance de la division Global Banking. Le bénéfice net a atteint 7,7 milliards de dollars, soit 85 cents par action. Le consensus FactSet s’élevait à seulement 72 cents. Le produit net bancaire a progressé de 12% à 22,8 milliards de dollars, ressortant au dessus des prévisions du marché : 21,68 milliards de dollars.

La banque a bénéficié de la hausse de 10% des revenus net d'intérêt à 11,1 milliards de dollars grâce notamment à la progression des dépôts.

L'année dernière, les banques américaines avaient dû constituer de très lourdes provisions afin de faire face au risque de non-remboursement de crédits. Le scénario pessimiste pris en compte ne s'est pas concrétisé et elles peuvent désormais reprendre une partie de leurs provisions.

Les reprises de provisions de BoA se sont élevées à 1,2 milliard de dollars entre juin et septembre, permettant au coût du risque d'afficher un solde favorable de 624 millions de dollars.

La banque de détail s'est distinguée grâce à la baisse du coût du risque et des coûts, mais aussi à la hausse des revenus : +10% 8,8 milliards de dollars. Le bénéfice net est passé en un an de 2,05 à 3,05 milliards de dollars. La division Global Banking a aussi brillé, avec un profit net de 2,5 milliards de dollars, à comparer avec 926 millions de dollars au troisième trimestre 2020.

En données ajustées, le bénéfice net des activités de marché a atteint 941 millions de dollars contre 946 millions de dollars au troisième trimestre. Sur la même base, les revenus tirés des activités de marché sont en hausse de 3% à 4,5 milliards de dollars, dont 2 milliard de dollars (-4,8%) dans le courtage obligataires et matières premières et 1,6 milliard (+32,5%) dans le courtage actions. Bank of America a surperformé JPMorgan dans ces deux domaines.

AOF - EN SAVOIR PLUS

De nombreux défis pour les banques européennes

Le modèle européen de la banque de détail est particulièrement mis à mal face à l'essor du digital. Certaines se retirent de cette activité, comme c'est le cas d'HSBC. A cela s'ajoute une progression des risques. Ainsi, d'après la BCE, la forte activité des grandes banques sur le marché des opérations à effet de levier et les marchés des produits dérivés liés aux actions les exposent à une prise de risque excessive.

Quant aux banques françaises, depuis la crise sanitaire, elles sont exposées de façon croissante au risque cyber suite à la nécessité de basculer massivement et rapidement des activités financières vers le télétravail et la prestation de services à distance.

Valeurs associées

NYSE +2.91%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.