Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Baisse de 6,9% du marché automobile dans l'UE en avril

Reuters16/05/2012 à 14:46

Baisse de 6,9% du marché automobile dans l'UE en avril

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves ont diminué de 6,9% dans l'Union européenne en avril, mois marqué par une nouvelle chute du groupe Renault, une bonne tenue du haut de gamme et une vigueur persistante des modèles fabriqués en Corée.

Selon les chiffres publiés mercredi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea), les immatriculations dans l'UE sur les quatre premiers mois de l'année ressortent en baisse de 7,5% par rapport à l'année dernière avec 4.332.342 unités.

En mars, les immatriculations dans l'Union européenne avaient diminué de 7%.

Le mois dernier, parmi les grands marchés, seules la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont progressé, avec respectivement des hausses de 3,3% et 2,9%. En France, selon les chiffres de l'Acea, les immatriculations de voitures neuves ont diminué de 1,9%, tandis qu'elles ont plongé de 18% en Italie et de 21,7% en Espagne.

A l'échelle de toute l'Europe, la baisse ressort en avril à 6,5%, soit un repli de 7,1% sur les quatre premiers mois de l'année. Pour la seule Europe occidentale, la baisse ressort à 7,2%

Renault et Nissan ont particulièrement souffert sur le continent en avril. Le groupe au losange, dont le renouvellement de certains modèles se fait attendre, a vu ses immatriculations chuter de 15,1% (-17,7% pour la marque Renault et -4,6% pour la marque Dacia), tandis que le partenaire japonais Nissan a vu les siennes reculer de 20%, alors qu'elles étaient stables au premier trimestre.

Lors de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre, Renault avait reconnu que la faiblesse du marché européen était "plus importante que prévu", ajoutant s'attendre à ce qu'elle s'atténue progressivement au deuxième trimestre.

Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes mondiales du groupe ont baissé de 7,9% à cause de l'Europe, alors qu'en dehors du continent, elles ont augmenté de 12,3%.

PSA a mieux résisté en avril, avec une baisse de 0,2% seulement - après -19,2% en mars. Peugeot, qui revendiquait la semaine dernière 35.000 commandes en Europe pour sa nouvelle 208, a vu ses immatriculations reculer de 4% en avril en Europe contre -19% en mars. Chez Citroën, les immatriculations ont rebondi de 4,6% grâce notamment au succès de la ligne DS.

Les constructeurs allemands, eux aussi, s'en tirent mieux grâce au segment haut de gamme. Volkswagen a vu ses immatriculations reculer de 5,2%, mais cette baisse dissimule une disparité entre la marque Volkswagen (-8,4%) et la division Audi (+4,4%).

Vers 9h30, l'action Renault perdait 2,85% à 30,55 euros tandis que PSA abandonnait 2,66% à 8,06 euros. pour Citroën. A la même heure, l'indice sectoriel européen reculait de 2,35%.

Opel-Vauxhall, la filiale européenne de General Motors, nouvel allié de PSA, a vu pour sa part ses immatriculations en Europe baisser de 16,9% le mois dernier, Toyota les siennes de 13,2% tandis que Fiat a baissé 11,3%.

Si leurs volumes de ventes restent faibles en valeur absolue, les marques fabriquées en Corée ont continué de surperformer le marché. Le constructeur sud-coréen Kia a vu ses immatriculations bondir de 19,3% pour une part de marché de 2,7%, tandis que chez GM, la marque Chevrolet, dont les modèles Aveo et Cruze commercialisés en Europe sont importés de Corée, les immatriculations ont bondi en avril de 21,3%.

Gilles Guillaume, avec Christiaan Hetzner, édité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.636 -0.93%
6.32 +1.28%
141.3 -4.27%
1.219 -0.16%
436.8 +1.35%
74.98 -0.05%
103.9 +0.48%
18.873 -0.38%
0.563 +2.74%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.