Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

AXA : sa trésorerie et sa solvabilité meilleures que prévu en soutien
AOF25/02/2021 à 17:30

(Crédits photo :  - L. Grassin )

(Crédits photo : - L. Grassin )

(AOF) - Axa (+4,48% à 21,21 euros) est solidement installé parmi les principales hausses de l'indice CAC 40, fort d'une position en capital meilleure que prévu et d'une trésorerie plus plantureuse qu'anticipé. L'assureur a terminé 2020 en affichant un ratio de solvabilité II, qui mesure sa solidité financière, de 200%, en hausse de 20 points sur le dernier trimestre et 10 points de mieux que le consensus. Il a bénéficié l'intégration d'Axa XL dans le modèle interne du groupe, selon UBS. Le Directeur général, Thomas Buberl, précise que cette modification représente un impact favorable de 13 points.

La trésorerie à la holding Axa S.A. est ressortie à 4,2 milliards d'euros au 31 décembre, ressortant au-dessus du haut de la fourchette d'objectifs du groupe de 1 milliard à 3 milliards d'euros.

Compte tenu de sa solide position financière, l'assureur propose un dividende 1,43 euro par titre, dépassant le consensus s'élevant à 1,38 euro. Il s'agit du montant qu'il souhaitait proposer l'année dernière avant de réduire le coupon à 73 cents sous la pression des autorités réglementaires. Ces dernières avaient recommandé d'adopter une approche prudente en matière de distribution de dividende pendant la pandémie du Covid-19.

Ses comptes annuels sont marqués par le Covid-19, qui lui a coûté 1,53 milliard d'euros. Le résultat net a chuté de 18% à 3,16 milliards d'euros et le résultat opérationnel a chuté de 34% à 4,26 milliards d'euros.

Outre la pandémie, les charges liées aux catastrophes naturelles au-delà des coûts normalisés se sont élevées à 502 millions d'euros, pénalisant AXA XL spécialisé dans l'assurance dommages pour les grandes entreprises. Ce niveau normalisé de catastrophes naturelles est estimé à environ 3% des primes brutes acquises en 2020.

" Toutefois, les augmentations tarifaires implémentées en 2020 sur les risques d'entreprises, ainsi que la mise en place d'une couverture de réassurance spécifique protégeant contre le risque d'insuffisance des provisions, notamment celles constituées pour faire face aux sinistres de responsabilité civile aux Etats-Unis, vont permettre à la division AXA XL de contribuer de façon plus significative et moins volatile aux résultats du groupe dans les années à venir " a commenté Moody's. L'objectif de 1,2 milliard de profits pour AXA XL a ainsi été confirmé.

Le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 7% à 96,7 milliards d'euros. La baisse est restée limitée à 1%. Les revenus des segments cibles (santé, assurance dommages des entreprises et prévoyance) ont reculé de 1% à 61,57 milliards d'euros. Ils ont progressé de 3% à taux de change constants.

Comme autre bonne nouvelle de cette publication, Jefferies souligne la collecte nettement meilleure que prévu d'Axa IM, 40 milliards d'euros, en comparaison avec un consensus de 29 milliards d'euros.

Le ratio d'endettement de l'assureur s'établit à 26,8%, en baisse de 2 points par rapport au 31 décembre 2019, reflétant principalement l'impact positif du remboursement de 1,7 milliard d'euros de dettes subordonnées.

" Nous sommes confiants dans la dynamique de croissance du groupe et avons fixé le point de départ des objectifs de notre plan 2021-2023 à 6,3 milliards d'euros de résultat opérationnel ", a commenté Thomas Buberl à propos des perspectives.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points-clés à retenir sur AXA

- Numéro un mondial de l'assurance né en 1982 ;

- 103,5 Mds€  de revenus d'assurance, répartis entre la France pour 25 %, le reste de l'Europe pour 39 %, l'Asie et l'international pour 17 %, et AXA XL (dommages pour les entreprises) pour 19 % ;

- Cinq grandes activités : vie, épargne et retraite, dommages, gestion d'actifs et banque ;

- Capital éclaté, avec une part d'actionnariat salarié de 5,2 % (6,4 % de droits de vote), derrière les mutuelles AXA (14,4 % et 24,16 %), Thomas Buberl étant directeur général et Denis Duverne président du conseil d'administration de 16 membres ;

- Situation financière très solide grâce à une gestion centralisée du cash management (trésorerie nette de 3 Mds€ au niveau de la holding), d'où un ratio de solvabilité de 198 % et une notation supérieure à AA pour la dette.

Enjeux

- Attente d'une nouvelle stratégie après le plan Ambition 2020 - ratio de Solvabilité II de 170-220 %, rentabilité des capitaux propres de 14-16 %, ratio d'endettement de 25-28 %, hausse du résultat opérationnel par action de 3-7 %, cash-flow opérationnel de 28-32 Mds€ ;

- Poursuite du dynamisme de Axa XL et de la croissance dans les 3 secteurs proritaires - santé, dommages et prévoyance ;

- Accélération de la croissance de la filiale chinoise à 100 % Axa Tianping ;

- Capacité à maintenir un bénéfice technique élevé pour les affaires nouvelles.

Stratégie innovation

- Modèle « Payer to Partner » visant à rapprocher clients et collaborateurs par l'offre de solutions innovantes

- Recours à l'intelligence artificielle (membre de Impact IA, think tank français sur l'IA responsable), open innovation (Give data back, plateforme mondiale d'assurances en partenariat avec ING...)

- Fonds Axa pour la recherche, doté de 50 M€ : projets dans le climat, l'environnement, la santé et les nouvelles technologies.

Stratégie RSE

- Nouvelle stratégie climat, via l'entité AXA Climate, après la réduction de 25 % des émissions de GES du groupe entre 2012 et 2020 : CYMO, service d'alertes météorologiques et d'évaluation des risques en temps réel, arrêt d'assurance pour les clients développant de nouveaux projets liés au charbon d'une capacité supérieure à 300 MW;

- Investissement responsable : élargissement de la gamme « Perspectives ESG » et, en gestion d'actifs, participation à la Net Zero Asset Owner Alliance (investisseurs s'engageant à réduire à zéro les émissions induites par leur portefeuille d'investissements d'ici 2050), focus sur le financement des actifs « verts », telles les infrastructures (engagement de 10 Mds€ d'ici 2020);

- Fonds Impact doté de 200 M€ pour les projets dans la biodiversité et le changement climatique.

Défis

- Attente d'un plan d'action de réponse à la pandémie virale et de précisions sur son impact ;

- Conditions de la cession de la filiale bancaire belge après celle, partielle de de l'américaine HQL et rumeurs de cession des activités au Moyen-Orient ;

- Extension en Amérique latine du réseau de centres médicaux pour les assurés santé.  

Les assureurs souhaitent agir sur le risque climatique

Sur les vingt-cinq dernières années, le coût lié à l'indemnisation des sinistres climatiques a plus que doublé. Il est passé de 1,2 milliard d'euros en moyenne entre 1984 et 1989 à 3,2 milliards d'euros entre 2015 et 2018. Le coût des sinistres devrait continuer à croître et la Fédération Française de l'Assurance (FFA) chiffre les surcoûts à 13 milliards d'euros d'indemnisation à l'horizon 2040.

Dans un premier temps, les assureurs ont revu leurs conditions de couverture. En France, depuis le début des années 2000, les assureurs de la forêt ne couvrent plus la région méditerranéenne. À plus long terme, le secteur vise une meilleure prévention de ces aléas climatiques. La FFA a récemment créé un Observatoire de la Finance Durable pour encourager ses adhérents à contribuer à l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050.

Valeurs associées

AXA
Euronext Paris +0.11%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 25/02/2021 à 17:30:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer