1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

AXA IM : Fed - première hausse reportée à décembre

Kiidline18/08/2015 à 10:27

Une inflation plus basse que prévue va décaler le cycle de normalisation

Une révision à la baisse de nos prévisions d'inflation aux Etats-Unis nous conduit à reporter la date anticipée de la première hausse de taux de la Fed, de septembre à décembre. Analysant les évolutions récentes des déterminants de l'inflation (prix des carburants, salaires mais aussi l'impact de la dévaluation chinoise), David Page en conclut que l'évolution prévisible de l'inflation ne permettra pas que la condition requise par Mme Yellen pour une hausse - une assurance que l'inflation va effectivement monter - soit remplie. Néanmoins, l'amélioration progressive de l'emploi devrait convaincre la Fed de passer à l'action à la fin de l'année 2015.

 

Points clés

  • Nous révisons notre prévision de première hausse de taux de la Fed de septembre à décembre.
  • Nous continuons à anticiper trois hausses en 2016, ce qui remonterait la bande-cible de la Fed pour les taux des fonds fédéraux à 1,0-1,25% à la fin de 2016.
  • L'évolution récente de l'inflation, dont nous révisons la prévision pour 2016 à la baisse, justifie ce changement. Une inflation trop basse n'est pas compatible avec la condition mentionnée par Mme Yellen pour une hausse de taux, à savoir un degré d'assurance suffisant que l'inflation va monter.
  • La baisse de l'inflation provient de la baisse du prix du pétrole, d'une stagnation des hausses de salaires et de l'appréciation du dollar. Cette dernière est renforcée par la décision de la Chine de dévaluer sa devise de 4%.
  • L'amélioration progressive du marché du travail américain continue cependant de rendre crédible une hausse de taux cette année, même si elle vient un peu plus tard que prévu.


Par David Page, Economiste Etats-Unis et Royaume-Uni - Recherche & Stratégie d'Investissement

Télécharger notre Recherche en PDF 

 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

2.675 -6.47%
4754.08 -0.95%
1.13705 +0.19%
55.99 -4.55%
1.8165 -5.34%

Les Risques en Bourse

Fermer