Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Axa finalise la transformation d'Axa S.A en réassureur interne
information fournie par AOF01/07/2022 à 08:50

(AOF) - Axa a annoncé avoir finalisé la transformation précédemment annoncée d’Axa S.A., la holding du groupe Axa, en réassureur interne du groupe, à l’issue de sa fusion en date du 30 juin 2022 avec sa captive de réassurance, AXA Global Re. Conformément aux communications précédentes, Axa S.A. réassurera en 2022 certaines de ses entités européennes d’assurance dommages par le biais de traités de réassurance en quote-part à hauteur de 25%, avec effet rétroactif au 1er janvier 2022.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points-clés

- Numéro un mondial de l’assurance né en 1982 ;

- Chiffre d’affaires de 100 Md€, réparti entre la France pour 26 %, le reste de l'Europe (34 %), l'Asie (16 %), l’international (7 %) et AXA XL (dommages pour les entreprises, 20 %) ;

- Trois grandes activités : dommages entreprises (33 % du chiffre d’affaires) & dommages particuliers (17 %), vie, épargne et retraite (33 %), devant la gestion d’actifs ;

- Modèle d’affaires : développer la santé et prévoyance, simplifier l’expérience client, renforcer les performances de souscription, maintenir la place de n° 1 sur les enjeux climatiques, accroître les flux de trésorerie ;

- Capital éclaté, avec une part d'actionnariat salarié de 4,16 % (5,69 % de droits de vote), derrière les mutuelles AXA (14,95 % et 24,75 %), Denis Duverne présidant le conseil d'administration de 16 membres, Thomas Buberl étant directeur général ;

- Situation financière très solide avec une dette notée AA égale à 26 % des fonds propres, un ratio de solvabilité II de 217 % et trésorerie de 4,5 Mds€.

Enjeux

- Plan « Driving progress 2023 : réduction des coûts de 300 M€, réduction de la volatilité du portefeuille, hausse de 3 Md€ de l’autofinancement libre, hausse du taux de distribution à 55-65 % et progression de 3 à 7 % du bénéfice par action;

- Stratégie innovation : écosystème Axa Next de 8 unités visant à s’attaquer aux risques émergents et mondiaux, offrir des solutions innovantes et simplifier l’expérience des clients en se concentrant sur les initiatives BtoB, 2 priorités stratégiques pour 2023 : la santé & protection (télémédecine, coordination de soins, plateformes spécifiques…) et les dommages (cybersécurité, plateformes de gestion des risques notamment climatiques) / recours à l'intelligence artificielle (membre de Impact IA, think&do tank français sur l'IA responsable), open innovation (Give data back...) ;

- Stratégie environnementale de lutte contre le changement climatique et de protection de la diversité : recul de 20 % de l’empreinte carbone liée aux investissements entre 2021 et 2025 / investissement vert de 24 Mds€ entre 2020 et 2023 / lancement du 1 er emprunt vert / sortie en 2022 des secteurs gaz de schiste, sables bitumeux et de l’exploitation en Arctique et des nouveaux projets d’exploration pétrolière hors groupes engagés dans la transition énergétique / lutte pour la biodiversité par des politiques de suscription et d’investissements / présidence de l’alliance Net Zero Insurance Underwriting ;

- Poursuite de la simplification du groupe, par recentrage sur les marchés principaux et les cessions -8 sur un an.

Défis

- Suivi des indicateurs de profitabilité ou ratios combinés (94,6 % en dommages, 95,1 % en vie, épargne & santé) ;

- Guerre Russie-Ukraine : arrêt de souscriptions dans les actifs appartenant à des Russes et sortie du conseil d’administration de l’assureur russe Reso-Garantia ;

- Transformation de la holding en réassureur du groupe, soit 2 Md$ de trésorerie supplémentaire d’ici 2025 ;

- Objectif 2022 d’un bénéfice par action en hausse de près de 7 % ;

- Nouveau programme de rachat d’actions et dividende 2021 de 1,54 €, soit un taux de 56 %.

Les assureurs s’inquiètent des conséquences du changement climatique - 2021 a été la cinquième année consécutive avec de sévères catastrophes naturelles. La fréquence de ces événements s’accroît avec le changement climatique . La Fédération française de l'assurance considère que le montant cumulé des sinistres dus aux événements naturels pourrait quasiment doubler entre 2020 et 2050 si on le compare à la période 1989-2019. Plus d'un tiers de l'augmentation projetée serait due au changement climatique. La facture globale des catastrophes des trente prochaines années s'élèverait ainsi à 143 milliards d'euros, soit une hausse de 93 %, par rapport aux trois décennies précédentes. Cette évolution va doper les primes versées par les assurés professionnels.

Valeurs associées

AXA
Euronext Paris -0.47%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.