Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

AXA émet des obligations subordonnées pour 1,25 milliard d'euros
information fournie par AOF07/01/2022 à 16:45


(AOF) - AXA a annoncé avoir réalisé avec succès le placement d'une émission d'obligations subordonnées Reg S d'un montant de 1,25 milliard d'euros à échéance 2042 auprès d'investisseurs institutionnels. En Bourse, l’action de l’assureur gagne 0,38% à 27,42 euros dans un contexte favorable pour les valeurs financières.

AXA a réalisé cette opération afin de financer ses besoins généraux, notamment le refinancement d'une partie des dettes existantes. Celles-ci incluent l'obligation perpétuelle 5,5% de 850 millions de dollars américains dont le remboursement anticipé est prévu le 22 janvier 2022, à la suite de la publication de l'avis de remboursement anticipé en date du 4 janvier 2022.

La transaction a rencontré une forte demande des investisseurs avec un livre d'ordres souscrit plus de 2 fois.

Le coupon fixe initial est de 1,875% par an jusqu'à la fin de la période de remboursement anticipé de 6 mois (en juillet 2032), puis le coupon devient variable basé sur l'Euribor 3 mois avec une marge incluant une majoration d'intérêt de 100 points de base.

Les obligations sont éligibles en capital d'un point de vue réglementaire et auprès des agences de notation dans les limites applicables. La transaction a été structurée afin que les obligations soient éligibles en capital Tier 2 sous Solvabilité II.

La notation des obligations est attendue à BBB+/Stable pour Standard & Poor's, A3(hyb)/Stable pour Moody 's et BBB/Positive pour Fitch. La date de règlement des obligations est prévue le 10 janvier 2022.


AOF - EN SAVOIR PLUS
Points-clés
- Numéro un mondial de l’assurance né en 1982 ;
- Chiffre d’affaires de 97 Mds€, réparti entre la France pour 26 %, le reste de l'Europe (34 %), l'Asie (16 %), l’international (7 %) et AXA XL (dommages pour les entreprises, 20 %) ;
- Trois grandes activités : dommages entreprises (33 % du chiffre d’affaires), prévoyance (16 %), santé (15 %), devant la gestion d’actifs et la banque ;
- Modèle d’affaires : développer la santé et prévoyance, simplifier l’expérience client, renforcer les performances de souscription, maintenir la place de n° 1 sur les enjeux climatiques, accroître les flux de trésorerie ;
- Capital éclaté, avec une part d'actionnariat salarié de 4,3 % (6,4 % de droits de vote), derrière les mutuelles AXA (14,95 % et 24,75 %), Denis Duverne présidant le conseil d'administration de 16 membres, Thomas Buberl étant directeur général ;
- Situation financière très solide avec une dette notée AA égale à 27 % des fonds propres et un ratio de solvabilité II de 214 % à fin septembre.
Enjeux
- Plan « Driving progress 2023 : réduction des coûts de 300 M€, réduction de la volatilité du portefeuille, hausse de 3 Mds€ de l’autofinancement libre, hausse du taux de distribution à 55-65 % et progression de 3 à 7 % du bénéfice par action;
- Stratégie innovation : écosystème Axa Next de 8 unités visant à s’attaquer aux risques émergents et mondiaux, offrir des solutions innovantes et simplifier l’expérience des clients en se concentrant sur les initiatives BtoB
- 2 priorités stratégiques pour 2023 : la santé & protection (télémédecine, coordination de soins, plateformes spécifiques…) et les dommages (cybersécurité, plateformes de gestion des risques notamment climatiques) / recours à l'intelligence artificielle (membre de Impact IA, think tank français sur l'IA responsable), open innovation (Give data back...) ;
- Stratégie environnementale de lutte contre le changement climatique et de protection de la diversité : recul de 20 % de l’empreinte carbone liée aux investissements entre 2021 et 2025 / investissement vert de 24 Mds€ entre 2020 et 2023 / lancement du 1 er emprunt vert / sortie en 2022 des secteurs gaz de chiste, sables bitumeux et de l’exploitation en Arctique et des nouveaux projets d’exploration pétrolière hors groupes engagés dans la transition énergétique / lutte pour la biodiversité par des politiques de souscription et d’investissements / présidence de l’alliance Net Zero Insurance Underwriting ;
- Poursuite de la simplification du groupe, par recentrage sur les marchés principaux et les cessions.

En France le montant des cotisations pour le mois de mai 2021 a doublé par rapport à mai 2020, passant de 5,7 milliards d'euros à 11,4 milliards d'euros.
Le marché se transforme peu à peu du fait d'un intérêt plus marqué des épargnants pour les fonds en unité de compte, alors que les fonds en euros subissent une décollecte nette. Au mois de mai, la collecte nette des produits en unités de compte (UC) s'élevait à 2,8 milliards d'euros. Sur les cinq premiers mois de l'année, elle atteint 13,7 milliards d'euros, un niveau jamais observé depuis quinze ans. La part des cotisations en UC dans le total des cotisations a atteint 40% en mai, contre 34% en 2020. Cet engouement proviendrait à la fois de la bonne tenue des marchés financiers mais aussi d'une pression des assureurs pour inciter leurs clients à investir sur ce type de support.
Autre élément de transformation du secteur : le marché des plans d'épargne retraite (PER) connaît également une croissance importante. 117.000 assurés supplémentaires ont souscrit à un plan d'épargne retraite en mai 2021, soit un bond de 335% par rapport au mois précédent.

Valeurs associées

AXA
Euronext Paris -0.33%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 07/01/2022 à 16:45:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.